Les mondes de la musique et du cinéma bouleversés par le décès de Michel Legrand

De nombreuses réactions internationales se sont ajoutées à celles provoquées en France après le décès du compositeur Michel Legrand, morts dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 janvier à 86 ans. Ainsi Quincy Jones, Barbra Streisand et Nana Mouskouri ont notamment exprimé leur profonde admiration pour le musicien avec lequel ils ont abondamment collaboré.

Michel Legrand en 1972
Michel Legrand en 1972 (STRINGER / AFP)

Hommage international

La chanteuse américaine Barbra Streisand, également réalisatrice du film "Yentl" (1983) pour lequel Michel Legrand a obtenu un Oscar en 1984 (sur Instagram) : "J'ai eu le plaisir de collaborer pour la première fois avec Michel en 1966 quand il a arrangé mon premier album en français, ‘Je m'appelle Barbra’. Et nous avons travaillé ensemble plusieurs fois depuis. (...) Sa magnifique musique perdurera toujours. Je chérirai les souvenirs de notre travail ensemble."

Le producteur et compositeur américain Quincy Jones, ami de Michel Legrand, avec lequel il avait collaboré (sur Twitter) : "Repose en paix mon ami et mon frère, Michel Legrand. Tu resteras toujours l'un des plus grands compositeurs et auteurs qui n’aient jamais couché la plume sur le papier. Tu me manqueras beaucoup, mon ami, mais je garderai chaque moment que nous avons passé ensemble dans un studio et dans la vie, à jamais..."

La chanteuse grecque Nana Mouskouri, qui a interprété plusieurs des chansons de Michel Legrand : "Michel Legrand restera pour toujours un des plus grands musiciens de notre siècle. (...) Jusqu'au bout de son chemin d'artiste, il n'aura jamais cessé de créer. Ses notes étaient comme les vibrations de ses émotions, et ses harmonies ont été comprises et adorées dans le monde entier pendant plus de soixante ans (…) Sa contribution à la musique est énorme."

Reportage : S. Ricottier / C. Gilbert / P. Le Nat / F. Bazille / L. Bignalet / C. Camilla / P. Touilleb / N. Sadok 

Emotion en France

Le président Emmanuel Macron a salué  un "inépuisable génie", "féru de jazz", dans un communiqué. "Ses airs inimitables qui nous trottent dans la tête et se fredonnent dans la rue sont devenus comme les bandes originales de nos vies", a poursuivi le président de la République. "Ils sont aujourd'hui les mélodies d'une époque."

"Il était l'un des plus grands musiciens et compositeurs français, et l'un des plus célèbres créateurs de musique de films au monde", a estimé le président, qui a par ailleurs présenté "ses plus sincères condoléances à son épouse, ses enfants et ses proches".

Pour Vladimir Cosma, compositeur notamment du "Grand blond avec une chaussure noire" ou de "Rabbi Jacob", "c’était une personnalité tellement optimiste, avec une sorte de naïveté dans l'optimisme, il voyait tout en rose".

Au-delà du célèbre compositeur de jazz et de musiques de films, Vladimir Cosma retient surtout le grand arrangeur qu'était Michel Legrand : "Il a révolutionné les arrangements de variétés en apportant beaucoup de sa connaissance de la musique classique. Il est le premier à avoir donné ses lettres de noblesses aux chansons."

Agnès Varda, réalisatrice et figure de la Nouvelle Vague, a souligné avoir été touchée "en plein cœur" par la mort du compositeur, selon un communiqué de la réalisatrice. "La mort de Michel Legrand atteint notre famille en plein cœur (...) On a aimé voir Michel heureux dans les dernières années de sa vie et toujours en création et en concerts", a affirmé la réalisatrice, pour qui Legrand a notamment composé la musique de son film "Cléo de 5 à 7". Elle salue aussi "l'aventure artistique unique" partagée entre le compositeur et son mari Jacques Demy.

Au yeux de Mireille Mathieu qui a régulièrement interprété des mélodies du compositeur disparu, Michel Legrand "vient de rejoindre les étoiles au paradis des musiciens". "J'ai de nombreuses fois collaboré et interprété ces mélodies, seule ou en duo avec lui et particulièrement et spécialement pour ‘Le Grand Échiquier’ de Jacques Chancel où Michel m'avait composé un Aria ‘Tous mes rêves’ que j'ai chanté en duo avec Placido Domingo", rappelle la chanteuse.

"Les moulins de mon cœur", la chanson écrite pour le film "L'Affaire Thomas Crown" en 1968, "ne s'arrêteront jamais de tourner", conclut Mireille Mathieu, dressant une pensée à Macha Méril, l'épouse du compositeur, "et ses quatre enfants".

Le réalisateur Jean-Paul Rappeneau, pour qui Michel Legrand a composé la musique des films "La vie de château", "Les Mariés de l'an II" et "Le Sauvage" (sur RTL) : "J'ai l'impression ce matin de perdre un frère peut-être parce que, déjà, d'une part on est nés à quelques semaines l'un de l'autre... et aussi parce que c'est mon premier film et aussi les deux qui ont suivi et qu'en fait la musique dans les films, le rôle immense de la musique dans les films, c'est lui qui me l'a appris."

Le réalisateur Claude Lelouch, pour qui Michel Legrand a notamment composé les musiques de "Les Uns et les autres" et "Les Misérables" (au Parisien) : "C'était un immense, immense, immense musicien qui savait tout faire. (...) (Pour le film 'Les Uns et les autres'), Michel avait travaillé avec Francis Lai sur cette bande originale. J'étais fou de joie d'avoir réuni ces deux artistes, les meilleurs dans la musique de film, ravis qu'ils aient accepté de travailler ensemble. Ils ont fait une B.O. qui a été un immense succès et s'est vendue à plus d'un million d'exemplaires. Perdre en quelques mois Francis Lai (décédé en novembre) et Michel Legrand ça fait beaucoup."

Le Centre national du cinéma (CNC) a rappelé dans un communiqué que Michel Legrand "a signé avec ‘Les Parapluies de Cherbourg’ et ‘Les Demoiselles de Rochefort’ les plus belles partitions du cinéma français, faisant naître en France, avec Jacques Demy, la comédie musicale comme nouveau genre cinématographique", a rappelé le CNC. "Ses notes ont inventé, pour toujours, un véritable langage musical aux côtés des images", ajoute l’institution.

Le Festival de Cannes a écrit lundi matin sur Twitter : "Certains silences résonnent trop fort. Merci à l'immense Michel Legrand d'avoir enchanté le cinéma pendant plus de cinquante ans et de nous laisser encore dans sa musique, avec ses éternelles partitions."

Le ministre de la Culture Franck Riester a réagi à la mort de Michel Legrand sur Twitter en écrivant : "Compositeur de génie, son inépuisable talent, célébré partout dans le monde, a fait naître tant d'émotions.

Jack Lang, ex-ministre de la Culture : "Michel Legrand, le musicien-magicien aux mille et une partitions, ne nous régalera plus de ses airs devenus légendaires (...) Génial touche-à-tout, Michel Legrand était notre fierté nationale (...) Rien n'arrêtait cet amoureux de la musique, ce forçat des notes (...) Michel Legrand restera éternellement un Grand !"

Jean-Luc Choplin, directeur du Théâtre Marigny où est représenté une version adaptée du film "Peau d’âne" de Jacques Demy, a écrit dans un communiqué qu’"Un géant de la musique vient de nous quitter. Un musicien de renommée mondiale. Il reste bien vivant au milieu de nous, tous les jours à Marigny".

Le musicien Thomas Dutronc (sur RTL) : "Je l'avais rencontré il y a peu de temps, j'étais évidemment ébloui par l'homme que c'était, son talent musical (...). Je l'ai vu jouer il n'y a pas si longtemps que ça, il y a peut-être deux ans, (...) c'était extraordinaire, il jouait le jazz très très bien. Il passait finalement du rôle de chanteur à pianiste de jazz, il avait plusieurs cartes, je crois que finalement dans le jazz puis surtout dans la composition, il était vraiment imbattable."