Cet article date de plus de cinq ans.

Les chorégies d'Orange : "un lieu de démesure totale", selon Roberto Alagna

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Les Chorégies d'Orange : "un lieu de démesure totale", selon Roberto Alagna
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le ténor répond aux questions de Julian Bugier sur la représentation du Trouvère de Verdi, au festival "Les chorégies d'Orange".

Le ténor Roberto Alagna va se produire ce mardi 4 août sur la scène du Théâtre antique d'Orange. "Aujourd'hui, je suis un peu plus ému que d'habitude, parce que c'est ma dernière représentation sur cette scène. Je vais faire mes adieux aux chorégies d'Orange, ce soir", confie le ténor au journaliste Julian Bugier.

"Un lieu de démesure totale"

C'est la quinzième année que Roberto Alagna se produit aux chorégies d'Orange, "un lieu de démesure totale", estime le ténor. "Il faut aller chercher au fond de soi des forces surhumaines, mentales, nerveuses, le stress. C'est très dur ici : il faut lutter contre les éléments, le vent, la poussière, mais aussi la pluie. Quand la pluie tombe, les pierres humides mangent l'acoustique. (...) Il faut tout le temps remettre le titre en jeu, c'est ça qui est difficile ici, mais c'est aussi ça qui est grisant".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.