Cet article date de plus de deux ans.

Le festival de La Chaise-Dieu, entre musique sacrée et écriture contemporaine

La 52e édition de ce festival de musique se déroule dans le petit village de Haute-Loire jusqu’au 28 août.

Article rédigé par
Jacqueline Pétroz - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le festival de musique sacrée de La Chaise-Dieu, le 28 août 2016 (illustration). (CLAUDE ESSERTEL / MAXPPP)

Le festival de musique sacrée de La Chaise-Dieu se déroule du 18 au 28 août 2018. Cette petite ville de Haute-Loire compte 600 habitants l'hiver, mais rassemble plus de 20 000 spectateurs l'été. La musique française est à l'honneur cette année, de Couperin et Charpentier à Michaël Levinas.

L’une des choses qui plaît aux spectateurs, c’est la proximité avec les musiciens. Comme le public rajeunit, les propositions se multiplient, explique Julien Caron, directeur général du festival : "Il y a bien sûr tout un programme de médiation culturelle tout au long de l’année, mais aussi pendant le festival une journée dédiée aux familles. Cette année par exemple on a Pascal Amoyel, Emmanuelle Bertrand et leur fille de 11 ans qui vont raconter ce qu’ils appellent une 'petite histoire de la grande musique'. Il y aussi un stage pour les enfants du centre de loisirs."

À la croisée des époques

Couperin, Charpentier ou Debussy sont au programme. Mais la musique sacrée est aussi contemporaine, comme l’explique Daniel Kafka, directeur musical : "Il y a une génération de compositeurs qui ont écrit des œuvres sacrées (comme Philippe Hersant par exemple), qui ont considéré que l’écriture contemporaine passait aussi par une réflexion sur le sacré. On ne peut pas vraiment parler de réhabilitation, mais il y a de nouveau un répertoire d’aujourd’hui qui entre en résonnance avec les interprètes qui jouent la musique baroque ou la musique sacrée du 17e, 18e, 19e siècle."

L’un des moments forts du festival cette année, c’est la Passion selon Saint-Marc, une passion après Auschwitz, de Michaël Levinas, interprétée au lieu de mémoire du Chambon-sur-Lignon.

Le festival de La Chaise-Dieu, reportage de Jacqueline Pétroz
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.