Vol des chiens de Lady Gaga : l'un des agresseurs condamné à quatre ans de prison et un suspect de nouveau arrêté

L’un trois individus qui avait agressé un employé de l'artiste pour lui voler ses chiens en 2021 a été condamné à quatre ans de prison, mercredi à Los Angeles. L'un des suspect en fuite a été arrêté le même jour à Palmade par les forces de l'ordre.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lady Gaga et l'un de ses chiens à New York. (XPX/STAR MAX/IPX/AP/SIPA / SIPA)

La vidéo avec fait le tour du monde. En février 2021, deux hommes sortent d’une voiture à Hollywood et agressent Ryan Fischer, le promeneur de chiens de la star Lady Gaga. L’employé de l’artiste est blessé par balles à la poitrine et les agresseurs repartent avec deux des trois bouledogues français, laissant la victime en sang sur le sol. Le dernier animal avait réussi à s’enfuir et à rejoindre Ryan Fischer.  

La chanteuse avait ensuite promis une récompense de 500 000 dollars pour les récupérer et quelques jours plus tard une femme avait rapporté les deux canidés trouvés attachés à un poteau. Rapidement interpellée, elle entretenait en réalité une relation avec le père d’un des agresseurs et aurait été chargée de récupérer la récompense, selon les policiers.  

Quatre ans de prison

Plus d’un an après les événements, Jaylin Keyshawn White âgé de 20 ans a plaidé coupable de vol et reconnaît avoir participé à l'agression de l'employé de l’interprète de Judas. Il a été condamné mercredi à quatre ans de prison pour ses actes à Los Angeles. Le même jour, l’auteur du tir James Howard Jackson, un jeune homme de 19 ans a été arrêté par les enquêteurs de la police, à Palmade en Californie. Il était recherché activement par les autorités qui promettait une récompense de 5 000 dollars pour toute information menant à sa capture. Inculpé pour tentative de meurtre et de vol en 2021 avec ses trois complices, il avait été libéré le 6 avril dernier suite à une erreur administrative.  

L’affaire met en lumière le trafic de chiens de race aux États-Unis. Les bouledogues français par leur petite taille sont des cibles privilégiées par les voleurs car facilement revendables sur le marché noir. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Lady Gaga

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.