Cet article date de plus de neuf ans.

La légende Mandela en musique et au cinéma

Le héros de la lutte contre l'apartheid a inspiré de nombreux artistes, musiciens ou cinéastes. "Mandela Day" chanté par les Simple Minds ou "Invictus" le film de Clint Eastwood sont des œuvres qui ont ému des millions de personnes à travers le monde et participé à l'édification du mythe Mandela.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Juda Nqwenya Reuters)

En dehors des journaux, des infos à la télé ou à la radio, l'action de Mandela a été popularisée auprès du grand public grâce à de multiples "chansons-hommage" à la fin du 20éme siècle. Des films restés célèbres ont aussi magnifié l'icône sud-africaine.

La Pop aime Mandela

En 1984, le groupe britannique The Special (il s'appelle à l'époque Special AKA) n'est guère connu au delà des frontières de la Grande-Bretagne, mais il sort un titre qui restera l'une des plus célèbres chansons célébrant le combattant sud-africain, il s'agit de "Free Nelson Mandela". Près de 30 ans plus tard, le titre nous est familier.

C'est dans les années 80, alors que l'heure de la libération de Mandela se rapproche que les titres se succèdent à un rythme rapide. Autre groupe issu de la new-wave, les Simple Minds sortent un autre grand titre hommage, "Mandela Day" en 1989.

Mais c'est un sud-africain blanc et son groupe composé de blanc et de noirs qui rend un hommage particulièrement célèbre à Mandela encore emprisonné en 1987. Johnny Clegg and Savuka chante "Asimbonanga". Le titre est zoulou, le refrain est chanté dans cette langue et les couplets en anglais.

Parmi les nombreux titres hommage, on peut aussi se souvenir de "Black president" chanté en 1988 par Brenda Fassie, une artiste sud-africaine de Soweto. Le titre sera interdit par le pouvoir blanc mais sera un succès.

En juin 1988, un énorme concert est organisé dans le stade de  Wembley à Londres en faveur de la libération de Nelson Mandela. La crème de la pop se bouscule sur scène pendant 11 heures. 600 millions de personnes à travers le monde suivent le concert à la télévision. Sting, George Michael, les Bee Gees, Eurythmics, Youssou N'Dour, Dire Straits, Eric Clapton sont les têtes d'affiche de l'évènement.  

Mandela au cinéma

Le premier film qui vient à l'esprit est "Invictus" de Clint Eastwood en 2009 qui raconte comment Mandela s'est servi du rugby pour unir le peuple sud-africain. L'action se déroule au moment de la Coupe du monde de rugby de 1995 remportée par l'Afrique du Sud sous la conduite du capitaine François Pienaar joué par Matt Damon. C'est l'américain Morgan Freeman qui incarne Mandela.

En 2007, "Goodbye Bafana" réalisé par Bille August retrace la vie du gardien de prison de Nelson Mandela, un Sud-Africain blanc pendant vingt-cinq ans. Il s'appelle James Gregory et deviendra l'ami et leconfident de Neslon Mandela.

Enfin, le 18 décembre 2013 sortira en France le film sud africain "Mandela: un long chemin vers la liberté" ("Mandela, Long Walk to Freedom") sur plus de 350 écrans. Ce film s'appuie sur l'autobiographie de Nelson Mandela, publiée après sa sortie de prison en février 1990, après vingt-sept années passées dans les geôles du régime raciste de l'apartheid.

Présentée au festival international du film de Toronto en septembre, cette fresque a été réalisée par le Britannique Justin Chadwick. La rumeur hollywoodienne le place depuis plusieurs semaines dans la liste des films qui devraient décrocher des nominations aux prochains Oscars, qui seront remis le 2 mars 2014.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.