Kanye West a offert un "service dominical" gospel à Coachella

Le jour de Pâques, dimanche 21 avril, Kanye West a réussi à créer l'évènement au festival Coachella en offrant un de ses "Sunday service" ("service dominical", un genre de messe gospel à sa façon). Pour y assister, ses fans s'étaient donné rendez-vous dans les collines verdoyantes situées en hauteur, un peu à l'écart du festival californien. Ils ont été gratifiés d'un inédit du rappeur américain.

Le rappeur américain Kanye West durant son concert gospel baptisé \"Sunday Service\" au festival Coachella (Indio, Californie), le dimanche 21 avril 2019.
Le rappeur américain Kanye West durant son concert gospel baptisé "Sunday Service" au festival Coachella (Indio, Californie), le dimanche 21 avril 2019. (RICH FURY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Kanye West ne fait jamais rien comme les autres. Pour se produire à Coachella cette année, il avait originellement demandé à ce qu'une tente (un dôme), soit réalisée sur mesure pour sa performance. Devant le refus du festival, il a dû trouver le moyen de se faire remarquer autrement. Pour le dernier jour des deux week-ends répliqués du festival, il a tenu un "Sunday service" (service dominical), le genre de concert gospel qu'il a pris l'habitude de donner dans différents lieux depuis le mois de janvier.

Kanye West dévoile l'inédit "Water" à Coachella 2019

Dimanche, jour de Pâques, des centaines de fans s'étaient massés avant 9h du matin en bas de The Mountain, une des collines verdoyantes situées à bonne distance du festival Coachella (situé à Indio, dans le désert californien). Ils ont assisté durant une bonne partie de la matinée à une cérémonie musicale et spirituelle mêlant le gospel et le hip-hop mais aussi le sacré et le profane.

Chance The Rapper et DMX sur "Ultralight Beam" à Coachella 2019


Du gospel, du hip-hop et des reprises

Un impressionnant choeur gospel accompagné d'un orgue, donnait le coup d'envoi, entouré de danseurs vêtus de robes quasi liturgiques. Puis le groupe (un groupe au complet avec une harpe en supplément) se lançait dans un medley plus jazz fusion, où l'on croisait aussi bien Stevie Wonder (Do I Do, As) et Otis Redding (Try a Little Tenderness) que Soul II Soul (Back To Life) ou The Gap Band (Outstanding) mais aussi des classiques du gospel comme Father Stretch My Hands de Pastor T.L.Barnett, entre deux injonctions à aimer Jesus.

Le puissant "Power" de Kanye West à Coachella 2019 


De nombreux titres de Kanye West, dans des versions gospel inspirées, parsemaient bien entendu le show notamment Ultralight Beam avec Chance The Rapper et DMX, mais aussi Everything We Need, Otis, Power, Fade et Lift Yourself. Après avoir longuement laissé les clés du concert à ses invités (Chance The Rapper, DMX, Teylana Taylor, Kid Cudi, Ty Dollar Sign), Kanye West ne prenait véritablement le micro qu'en fin de parcours sur All Falls Down, avant de livrer un inédit, Water (voir ci-dessus, dans le premier tweet cité), et de terminer le set à genoux sur Jesus Walks après une ultime prière de DMX.

Kanye West, berger d'une future église ?


Si Kanye West, 41 ans, ne se présente pas aux prochaines élections présidentielles des Etats-Unis, comme il l'a promis à plusieurs reprises, il pourrait bien se poser en leader d'une nouvelle église, voire d'une nouvelle religion. Une religion cool et décontractée célébrant des "messes" hip-hop en plein air où l'on pourrait, comme dimanche à Coachella, s'offrir à la fois une gaufre au poulet et une paire de chaussettes Jesus Walks pour 50 dollars, tout en fumant des joints d'herbe en toute tranquillité...