Cet article date de plus de trois ans.

De Piaf à Claude François, comment la France célèbre la mémoire de ses plus grands artistes ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
De Piaf à Claude François, comment la France célèbre la mémoire de ses plus grands artistes ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 revient sur les hommages inoubliables qui ont été rendus à quelques uns de nos plus grands artistes. 

Des milliers de fleurs, une foule immense : nous sommes le 13 octobre 1963, Édith Piaf est décédée quelques jours plus tôt. Du XVIe arrondissement de Paris où habitait la chanteuse, au cimetière du Père-Lachaise, un demi-million de personnes escortent le convoi funèbre, dans un silence impressionnant. Et cette image de Marlène Dietrcich, marchant seule, au milieu des anonymes.  

Quand les groupies s'immiscaient dans l'intimité de la famille...

Des hurlements de douleur, et des visages en pleurs... Difficile d'oublier les obsèques de Claude François. Parmi les jeunes filles présentes, beaucoup ont passé la nuit au pied de l'Église d'Auteuil (Paris). Lors de cette cérémonie émouvante, l'Ave Maria de Gounod est interprété par le tout premier groupe qui avait accompagné la star à ses débuts. Et lorsque le cercueil est emporté à Dannemois (Essonne), là où il sera mis en terre, les groupies n'hésiteront pas à s'immiscer par tous les moyens dans l'intimité de la famille. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Johnny Hallyday

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.