Cet article date de plus de cinq ans.

Joey Starr : "Il va falloir éviter la ghettoïsation" après les attentats

Alors qu'il sort ce vendredi un album avec Nathy, "Caribbean Dandee", Joey Starr revient au micro de France Info sur les attentats du 13 novembre qui ont frappé Paris. Après le choc, il faut, selon lui, se poser les bonnes questions.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Joey Starr invite les politiques à "regarder la jeunesse dans les yeux" © Vincent Kessler / Reuters)

Le monde de la musique a été touché au cœur par l'attaque du Bataclan le 13 novembre dernier. Dès le lendemain, les réactions abasourdies et solidaires se sont succédées et de nombreux artistes ont dû annuler leurs concerts à Paris. C'est le cas de Joey Starr, qui sort ce vendredi un nouvel album, en compagnie de Nathy. 

"Moi, je suis Français, je l'ai toujours été, je l'ai même chanté... On a tous été touchés par ça, on l'a tous pris en pleine tête" , déclare le rappeur au micro de France Info. "Après, bien sûr, la vie va reprendre ses droits, ajoute-t-il. Quand il y a eu Charlie, trois mois plus tard, c'était reparti." 

"Regarder la jeunesse dans les yeux"

Mais selon lui, ces événements tragiques doivent être le point de départ "d'un bon questionnement" . Joey Starr invite notamment les politiques à s'intéresser à ceux qu'on laisse de côté, dans les banlieues notamment :

"C'est bien beau de repeindre les murs et de mettre du papier crépon dans les halls, mais ce n'est pas dans la tête des gens !" 

"Il va falloir éviter les zones franches, la ghettoïsation, parce que c'est encore là. C'est le terreau pour ce genre de choses", estime Joey Starr au micro de Yann Bertrand
écouter

Citant Kool Shen, son ancien partenaire au sein du groupe NTM, Joey Starr appelle les décideurs à "regarder la jeunesse dans les yeux". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.