"Je suis extrêmement peinée d'apprendre cette triste nouvelle", a déclaré Catherine Lara, amie de Didier Lockwood

La chanteuse et compositrice Catherine Lara a réagi à la mort à 62 ans du violoniste Didier Lockwood, ami proche. "J'ai adoré Didier. C'est vraiment un gros manque", a-t-elle déclaré à franceinfo dimanche soir.

Didier Lockwood au festival Jazz in Marciac le 2 oût 2014.
Didier Lockwood au festival Jazz in Marciac le 2 oût 2014. (MAXPPP)

"Je suis extrêmement peinée, touchée d'apprendre cette triste nouvelle", a déclaré dimanche 18 février 2018 sur franceinfo, Catherine Lara, chanteuse, compositrice, violoniste après la mort soudaine de Didier Lockwood dimanche à l'âge e 62 ans.

Catherine Lara connaissait très bien le musicien : "J'étais surtout très admirative de ce violoniste, avec une sonorité tellement spécifique. Deux notes et on sait que c'est Didier Lockwood." Émue, la chanteuse poursuit : "J'ai adoré Didier. Il a enseigné le violon à ma petite-nièce. C'est un homme tellement doux, tellement délicat. C'est vraiment un gros manque".  Pour Catherine Lara, Didier Lockwood "était très accessible à tout le monde. Un homme extrêmement ouvert musicalement. Il avait un sens incroyable de la mélodie. Jouer avec Didier c'était génial", conclut-elle. 

Plus de 40 ans de carrière

Né à Calais, Didier Lockwood a collaboré notamment avec Claude Nougaro, Barbara ou encore Jacques Higelin. Le violoniste a intégré l’Orchestre lyrique du Théâtre municipal de Calais à 13 ans. Il a été doublement récompensé à 16 ans en remportant le Premier Prix de violon du Conservatoire national de Calais, ainsi que le premier Prix national de musique contemporaine de la SACEM (Société des Auteurs, compositeurs, édititeurs de musique). Il est reçu premier à l’examen final de l’Ecole normale de musique à 17 ans et rejoindra finalement le groupe légendaire Magma plutôt que le Conservatoire national de Paris. En 1994, il fête ses 20 ans de carrière avec près de 1 800 concerts à travers le monde. En 2013-2014, il a également été récompensé par Les Victoires de la musique. Il a également été élevé au rang de Chevalier de la Légion d’honneur et Officier du Mérite national et des Arts et Lettres.