"Je ne suis pas Justin Bieber" : le coup de gueule du chanteur de Green Day

Billie Joe Armstrong a explosé de colère, vendredi à Las Vegas, affirmant que la performance de son groupe avait été injustement écourtée.

Billie Joe Armstrong, le chanteur de Green Day, le 30 août 2012 à Berlin (Allemagne).
Billie Joe Armstrong, le chanteur de Green Day, le 30 août 2012 à Berlin (Allemagne). (BRITTA PEDERSEN / MAXPPP)

MUSIQUES -  "Vous ne me donnez qu'une putain de minute ? Vous vous foutez de ma gueule ? C'est quoi ce bordel ? Je ne suis pas Justin Bieber, bande de fils de p... !" Vingt-et-un "fuck" et ses variantes en une minute quarante. Le chanteur de Green Day a probablement établi un nouveau record du monde de grossièreté. Billie Joe Armstrong a piqué un grosse colère, vendredi 21 septembre sur la scène du iHeartRadio Music Festival à Las Vegas (Etats-Unis).

Jetant un coup d'œil au panneau indiquant près de la régie le temps restant à la formation punk-rock, Billie Joe Armstrong a vu rouge. Le concert de son groupe a soudainement été raccourci de vingt minutes, pour laisser plus de temps à Usher et Rihanna, également programmés ce jour-là. Le musicien de 40 ans estimait qu'il méritait un meilleur traitement. Après avoir crié sa rage pendant une minute, il a  – laborieusement – fracassé sa guitare, faisant un doigt d’honneur à la foule avant de quitter la scène et de jeter son micro. 

Après cet incident, Green Day a publié un message d'excuse sur son site officiel, annonçant que son leader était entré en cure de désintoxication. Il y a un mois, le groupe avait dû annuler un concert en Italie, après l'hospitalisation de Billie Joe Armstrong. Cette fois, la formation devait entamer une tournée américaine, à partir de la fin du mois de novembre, pour promouvoir son dernier album. Une série de concerts "malheureusement reportés", précise le communiqué.