Cet article date de plus de trois ans.

Conçue par les nazis, adorée des hippies, la "Coccinelle" de Volkswagen c'est fini !

La firme automobile allemande Volkswagen vient d'annoncer pour 2019 la fin de la production de la New Beetle, la descendante directe de la fameuse Coccinelle. Conçue et dessinée sur décision d'Adolf Hitler, ancêtre des Porsche, elle était devenue dans les années 60 la voiture des hippies. Elle a symbolisé le choix de vie "cool" du dernier tiers du 20e siècle. Elle compte de nombreux passionnés.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une parade Coccinelles ancien modèle au Sri Lanka en juillet 2018
 (CHINE NOUVELLE/SIPA)
En France, il y a eu la 2CV Citroën. Dans le monde, il y avait la "Cox", la Coccinelle, fameuse voiture aux formes arrondies comme celles du scarabée à qui elle a emprunté son surnom international : The Beetle. Avant d'être peinte aux couleurs psychédéliques des hippies qui en firent, avec le Combi de la même marque, leur véhicule de prédilection, elle avait eu une histoire.

Littéralement "la voiture du peuple", la Volkswagen était née de la volonté d'Adolf Hitler, dès son arrivée au pouvoir, de produire une voiture que tout Allemand devait pouvoir posséder. Elle devait être la réponse du Reich à la fameuse Ford T américaine. Peu onéreuse, solide et d'un entretien facile, c'est Ferdinand Porsche qui fut chargé de la dessiner. L'industriel allemand s'inspirera fortement d'un prototype développé en Tchécoslovaquie. Il modifiera son modèle à moteur arrière pour en faire une voiture de sport, celle qui portera son nom jusqu'à nos jours : la Porsche !

Reportage : L. Desbonnets / P-L. Monnier / B. Boussouar / F. Blevis


Plus de 21 millions d'exemplaires 

Entre la première Volkswagen sortie d'usine en 1938  et la dernière Coccinelle fabriquée en 2003, la marque allemande en a vendu 21 529 464 exemplaires ! Une somme à laquelle il faudra ajouter les "New Beetle" lorsque la dernière sortira des chaînes de montage l'année prochaine.

Son image a accompagné non seulement l'Allemagne mais aussi le monde occidental dans son entier. Sa présence dans un film, et encore plus dans un spot de publicité, marque définitivement une époque et son ambiance. C'est le cas pour les films de Wim Wenders dans les années 70-80.

Elle est inoubliable dans la scène d'ouverture de "The Shining" de Stanley Kubrick. Elle décroche même le premier rôle dans les films que la firme Disney a produit autour de "Choupette" (en français), la fameuse coccinelle n°53, dotée d'intelligence et participant même (comme dans la réalité) au rallye de Monte-Carlo.

Abbey Road

Et comme un symbole de son époque, pour les amateurs de musique, la "Cox" la plus célèbre était immatriculée "28IF" et elle figurait sur la pochette d'"Abbey Road", le dernier album enregistré par les Beatles (elle était donc le 5e "Beetle" de l'album). Elle participe même de la légende qui, à l'époque, voulait que Paul McCartney soit mort dans un accident deux ans plus tôt. Paul aurait alors eu 28 ans si... (28 IF) !

La voiture blanche opportunément garée le 8 août 1969 à quelques yards du fameux passage pour piéton de la route de l'Abbaye est aujourd'hui une pièce de musée exposée à Wolffsbourg, en Allemagne.
 

le timbre britannique commémorant l'album "Abbey Road" des Beatles, avec en arrière plan à gauche, la fameuse Volkswagen blanche.
 (EXPRESS SYNDICATION/MAXPPP)

 

Des clubs VW partout dans le monde

Partout dans le monde, des passionnés se regroupent en club d'amoureux de la "Cox". Ils se retrouvent régulièrement pour des concentrations au cours desquelles on peut admirer des VW de tous âges, le plus souvent restaurées avec amour et un max de respect de la forme originale.
Une Cox de collection à Nara, au Japon (2017)
 (Jean-François Lixon)


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jazz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.