Aux portes de Paris, la Seine Musicale propose de belles rencontres jazz pour la saison 2021-22

Située à Boulogne-Billancourt, la Seine Musicale a lancé le week-end dernier la troisième saison jazz de son auditorium, une saison ponctuée de rencontres inédites et prestigieuses.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Biréli Lagrène, Thomas Dutronc et Sylvain Luc en concert à l'auditorium de la Seine Musicale, le 18 septembre 2021 (SADAKA EDMOND / SIPA)

La troisième saison jazz de l'Auditorium de la Seine Musicale à Boulogne-Billancourt sera riche de rencontres éclectiques et inédites à l'image de celle de la soirée d'ouverture du 18 septembre, marquée par un trio de guitares : Biréli Lagrène, Sylvain Luc et le chanteur-guitariste Thomas Dutronc qui s'est passionné pour le jazz manouche avant de bifurquer vers la variété. Dans la foulée de cette affiche, le 21 septembre, la chanteuse de jazz française Cyrille Aimée, installée à la Nouvelle-Orléans après avoir passé plusieurs années à New York, a invité sur scène la jeune trompettiste Lucienne Renaudin Vary.

Préserver le côté "conversationnel" du jazz

"Un musicien capable d'entretenir une conversation musicale avec une personne du même acabit mais qu'il n'a pas nécessairement rencontrée : le jazz permet cela, à partir du moment où on maîtrise ce langage commun, ça fait partie de son ADN", a déclaré à l'AFP François Lacharme, programmateur jazz de l'Auditorium de la Seine musicale depuis son inauguration en 2017. "Il faut garder au jazz, et c'est l'une des conditions de son avenir, ce côté 'conversationnel'", plaide-t-il.

Autre conversation impromptue au cours d'une saison qui n'en manquera pas : le 3 décembre, l'accordéoniste Vincent Peirani, un adepte de ce genre de rencontres sans filet, dialoguera musicalement pour la première fois avec deux musiciens d'horizons lointains que le jazz rapproche, le guitariste béninois Lionel Loueke et le pianiste arménien Tigran Amasyan, qui font chanter leurs instruments en intégrant dans leur jazz les traditions de leurs pays. Beau voyage en perspective.

Autre voyage, animé par la même philosophie d'échanger des saveurs musicales très diverses : le trio formé du trompettiste sarde Paolo Fresu, du pianiste cubain Omar Sosa et du percussionniste indien Trilok Gurtu, le 14 novembre.

John McLaughlin et d'autres stars internationales

Moins de rencontres inédites et plus de stars internationales au second semestre de cette troisième saison jazz, mais toujours ce cosmopolitisme défendu par François Lacharme, avec le contrebassiste américain Christian McBride en quintette, celui israélien Avishaï Cohen, le guitariste britannique de jazz-fusion John McLaughlin ou la chanteuse sud-coréenne Youn Sun Nah.

> Les prochains concerts Jazz et Musiques du monde

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jazz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.