Jazz à Vienne : Keziah Jones et Salif Keita ont réchauffé le cœur des spectateurs émus de retrouver le célèbre théâtre antique

Une soirée sous le signe de l'Afrique pour des retrouvailles attendues. Le festival Jazz à Vienne a enfin retrouvé son public pour sa 40e édition. Keziah Jones et Salif Keita, les premières têtes d'affiches, étaient aussi heureux d'être présents. Le festival se poursuit jusqu'au 10 juillet. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Keziah Jones en ouverture de Jazz à Vienne, le 25 juin 2021 (France 3 Rhône-Alpes)

Après une édition annulée pour cause de crise sanitaire, la musique retentit de nouveau dans le théâtre antique de Vienne. Jazz à Vienne est de retour. Keziah Jones et Salif Keita ont fait vibrer les spectateurs lors d'une soirée placée sous le signe de l'Afrique. Le public qui n'a pas caché son émotion d'être de retour dans le temple du jazz, du blues, de la soul et des musiques du monde. 

Le retour de Jazz à Vienne

Voir du monde, écouter de la bonne musique, partager...voilà ce qui manquait le plus aux festivaliers. Mais ce soir-là à Vienne, la magie a de nouveau opéré. Le Nigérian Keziah Jones, un habitué des lieux, était heureux, lui aussi, de retrouver la scène par cette belle nuit d'été. "C'est un endroit chargé d'Histoire. Je suis honoré de jouer dans ce festival, surtout dans ces temps difficiles pour les musiciens" explique-t-il. "Je suis heureux d'être de retour à Vienne. Ici les gens apprécient ma musique, je les aime, je joue pour eux et avec eux". Une belle déclaration au public qui en retour n'a pas boudé son plaisir lors de sa prestation. 

Les vibrations de Selif Keita

Une soirée sous le signe de l'Afrique et de ses multiples influences musicales. Après les rythmes soul de Keziah Jones, place à la fête selon le Malien Selif Keita, en escale à Vienne pour sa seule date française. Il a fait danser le public, trop heureux de ce sentiment de liberté après des mois de restrictions. "Je crois que la musique c'est pour la fête" explique-t-il. "Le public est venu ici pour faire la fête, pour recevoir, avoir du bonheur"

Un grand bonheur qui se poursuit jusqu'au 10 juillet à Vienne. Avec d'autres têtes d'affiches et soirées prometteuses. Ibrahim Maalouf, Thomas Dutronc, Kyle Eastwood et Avichai Cohen sont notamment au programme. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jazz à Vienne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.