Hip-hop et violoncelle réunis sur scène

C’est une association inattendue. Celle d’un violoncelle et d’un danseur de hip-hop, réunis sur scène au théâtre le Ranelagh à Paris.

France 3

Une violoncelliste et un danseur, réunis sur les planches du théâtre. C’est l’association inattendue que l’on peut voir au théâtre le Ranelagh, à Paris, dans la pièce "En Filigrane".

Ophélie Gaillard est joueuse de violoncelle et lauréate de plusieurs prix. Ibrahim Sissoko est danseur hip-hop et chorégraphe confirmé. Deux univers en apparence opposés, qui sont réunis au théâtre. Un spectacle plein de grâce et totalement singulier.

Un spectacle qui fait parfois rêver

"Tout de suite j’ai senti qu’il y avait une musicalité dans sa gestuelle et des résonances par rapport à la musique que je jouais", explique Ophélie Gaillard, au micro de France 3.

"C’est comme un percussionniste qui suit une danseuse africaine, pour le coup moi j’avais vraiment l’impression de composer la musique à travers le corps", explique Ibrahim Sissoko. Ce spectacle qui faut bouger dans le temps et dans l’espace, donne également envie de rire, bouger, vibrer, et parfois rêver.
 

Le JT
Les autres sujets du JT