Grammy Awards 2021 : au-delà des récompenses, un show, des stars et des tubes sur scène, mais sans public

La popstar Dua Lipa, les rappeurs Megan Thee Stallion et Roddy Ricch, la révélation Billie Eilish : c'est un feu d'artifice de vedettes qui se succédera dimanche soir sur la scène des Grammy Awards pour tenter de transcender une année musicale marquée par la pandémie et de gigantesques manifestations antiracistes.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La chanteuse Dua Lipa sur scène le 22 novembre 2020 aux American Music Awards. (GARETH CATTERMOLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Les 63e Grammy Awards, qui récompensent les meilleurs artistes et les meilleurs techniciens dans la musique, débutent ce dimanche 14 mars à 17h00 heure de Los Angeles (00H00 GMT lundi). Animée par l'humoriste Trevor Noah, célèbre animateur de "The Daily Show", la cérémonie des Grammys se déroule au sein du Staples Center de Los Angeles, presque un an jour pour jour après les premières fermetures de salles de concert américaines sous la menace du coronavirus.

Les organisateurs insistent sur des conditions sanitaires très strictes et ont prévu pour seul public les artistes se produisant sur scène, les candidats et un petit nombre d'invités. La soirée de gala alternera performances live et séquences pré-enregistrées. Elle est retransmise en direct aux États-Unis, sur la chaîne de télévision américaine CBS, ainsi que sur le site de l'événement. En France, la chaîne Cstar propose une rediffusion de la soirée lundi 15 mars à partir de 21h.

Queen B. ne chantera pas

Sur le plan de la compétition, avec neuf nominations, Beyoncé mène la danse, avec en porte-drapeau son titre Black Parade sorti dans la foulée des gigantesques manifestations antiracistes. Mais Queen B. ne chantera pas aux Grammys et certains y voient d'ailleurs un mauvais présage.

Alors, qui donnera de la voix ? Parmi les chanteurs nommés (et même en tête des nominations), il y a Dua Lipa. La révélation 2019 qui a sorti avec succès un album disco et très dansant juste avant le confinement planétaire, a confirmé sa présence. 

Autre candidate solide qui devrait chanter aux Grammys, Taylor Swift, qui à, elle, sorti Folklore, un album surprise aux accents simples et doux des pulls en mohair et du retour à la terre, au beau milieu de la pandémie. Candidat lui aussi dans six catégories, le rappeur Roddy Ricch avec son tube The Box a répondu présent.

Billie Eilish et  Megan Thee Stallion devraient monter sur scène

Devrait chanter également la jeune Billie Eilish qui avait fait sensation l'an dernier en raflant les trophées dans les quatre catégories reines, et qui est au coeur du documentaire The World's a Little Blurry.

La brûlante Megan Thee Stallion sera également de la soirée avec l'espoir d'être élue "révélation de l'année" avec le remix de son titre Savage où figure aussi Beyoncé. L'artiste devrait monter sur scène ainsi que Cardi B. qui n'est cependant pas sélectionnée cette année. Mais pas sûr que les chanteuses interprètent leur tube WAP aux Grammys à une heure de grande écoute, ses paroles livrant des métaphores sexuelles très explicites. 

Bien qu'il ait été exclu des catégories généralistes, le chanteur Harry Styles et son très tendance Watermelon Sugar figurent aussi sur la longue liste des stars sur scène, comme DaBaby et Post Malone ou encore les idoles du boys-band sud-coréen BTS, sélectionnées dans la catégorie pop.

The Weeknd snobé

La kyrielle de stars qui se relaieront durant cette soirée parviendront-elles à susciter l'engouement d'un public entièrement virtuel ? Le pari est de taille pour cette fête de la musique car côté cinéma, les Golden Globes en ont fait les frais fin février avec une audience catastrophique, en chute de 62% par rapport à l'année précédente.

Grand absent remarqué, The Weeknd, étrangement snobé par les Grammys alors qu'il enchaîne les tubes et a accompli une prestation impressionnante à l'occasion de la récente finale du championnat de football américain. Son titre Blinding Lights est devenu le premier à se maintenir pendant 52 semaines d'affilée dans le Top 10 du Billboard et les experts ne s'expliquent pas le traitement infligé à l'artiste canadien. The Weeknd ne comprend pas davantage et, comme avant lui Frank Ocean ou Drake, a décidé de boycotter dorénavant une institution qui selon lui ne reconnaît pas à leur juste valeur les artistes noirs et les femmes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.