"Gangnam Style", un tube mondial... sauf au Japon

La chanson phénomène de l'artiste sud-coréen Psy fait un flop au pays du Soleil-Levant. Explications. 

Capture d\'écran de la vidéo \"Gangnam Style\", le tube de l\'artiste sud-coréen Psy. 
Capture d'écran de la vidéo "Gangnam Style", le tube de l'artiste sud-coréen Psy.  (YOUTUBE / FTVI )

MUSIQUES – "Oppan Gangnam Style" ! Vous n'avez jamais entendu cette phrase ? Alors peut-être vivez-vous au Japon. Alors que le clip de la chanson du Sud-Coréen Psy bat des records de vues sur YouTube (plus de 500 millions, mardi 23 octobre), le refrain entêtant et la chorégraphie équine de l'artiste en costume coloré ne semblent pas atteindre les voisins japonais.

Au pays du Soleil-Levant, la chanson ne se classe qu'à la 30e place des meilleures ventes d'iTunes, alors qu'elle arrive numéro un au Royaume-Uni et numéro deux aux Etats-Unis. Etonnant dans un pays pourtant sensible à la K-Pop, le nom donné à la pop coréenne. Même l'hebdomadaire américain Time Magazine (article en anglais) s'interroge, dans un article intitulé : "Le Japon est-il insensible à 'Gangnam Style' ?"

Pour les Coréens : les Japonais sont "jaloux"

Ce désintéressement nippon pour un tube interplanétaire a pris une tournure plus politique, lundi 22 octobre. L'Institut de recherche sur le phénomène de la pop coréenne, créé en 2010 pour promouvoir cette culture dans le monde, a répondu aux attaques récentes de plusieurs blogs musicaux japonais, sceptiques sur le nombre de "vues" affichés par la vidéo Gangnam Style sur YouTube. 

"Jalousie digne d'une cour d'école", leur a rétorqué le président de l'institut, Han Koo-Hyun, qui en a profité pour railler la 29e position de la seule vidéo japonaise dans le classement des plus vues sur YouTube. Loin derrière celle de Psy.  

Pour les Japonais : Psy a un physique ingrat

Reste que le clip ne fait pas recette de l'autre côté de la mer du Japon. Plusieurs sites nippons avancent deux explications. Pour Kotaku (en anglais), l'absence d'une version japonaise du titre de Psy lui porte préjudice. En général, les artistes sud-coréens traduisent en effet leurs morceaux pour leur public nippon. Des rumeurs ont un temps circulé quant à la sortie du single Roppongi Style, traduction japonaise de Gangnam Style, au 26 septembre, explique le site. Mais rien de tel ne s'est produit et les Japonais ne peuvent donc pas fredonner l'air dans leur langue maternelle. 

Outre sa musique, le chanteur aux lunettes noires ne déchaîne pas non plus les passions. En cause : son physique. Comme l'explique un article du portail d'informations japonaises RocketNews24 (en anglais), "la K-Pop est très populaire au Japon car les artistes coréens sont réputés pour leur beauté", leurs "proportions parfaites" et leurs "jupes minuscules". Dans ce contexte, l'artiste Psy et son profil bonhomme dénotent et ne convainquent pas le public nippon.