Frank Alamo : retour en chansons sur une figure des yé-yé

Le chanteur est mort jeudi 11 octobre, à la veille de son 71e anniversaire. Il a laissé quelques tubes qui ont bercé les années 1960.

Frank Alamo et sa femme, dans les années 1960. 
Frank Alamo et sa femme, dans les années 1960.  (- / AFP)

MUSIQUES – Frank Alamo, figure du mouvement yé-yé, est mort jeudi 11 octobre. Il a enregistré son premier 45 tours en 1963 et a multiplié les succès, en reprenant par exemple plusieurs titres des Beatles. Il avait finalement décidé d'arrêter (temporairement) sa carrière en 1969, alors qu'il n'avait que 28 ans.

Durant sa courte carrière, il a vendu "une trentaine de disques, dont certains ont dépassé six millions d'exemplaires", précise son site officiel, et a cumulé 2 000 concerts. Retour en chansons sur sa carrière. 

Ma biche (1963)

Le tube de Frank Alamo est une reprise d'une chanson des Searchers, Sweet for my sweet, adaptée en français par Mort Schuman. Le titre a pris la première place du classement des meilleures ventes en France, en Suisse, en Belgique et au Canada. 

Da dou ron ron (1963)

Cette chanson était à l'origine chantée par le groupe The Crystals. Richard Anthony et Sylvie Vartan l'ont également interprétée. 

Allo Maillot 38 37 (1964)

"Allô... Mademoiselle, Maillot 38-37, j'ai votre numéro qui chante dans ma tête." Le titre sort en juillet 1964 et prend rapidement la tête des ventes de disques en France.

Sing, c'est la vie (1965)

Une boule de bowling à la main, Frank Alamo chante cette chanson en 1965.