Cet article date de plus d'un an.

Musique : le Chantier des Francos, un collectif bienvenu pour jeunes artistes en temps de crise

Depuis plus de 20 ans, le Chantier des Francofolies accompagne les artistes "émergents", cette année plus que les autres. La sélection vient d'être dévoilée. Pour ces jeunes artistes qui attendent de se présenter à leur public, la situation est aujourd'hui très délicate.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La sélection 2021 du Chantier des Francofolies vient d'être dévoilée à Paris. (Yann Bertrand / Radio France)

Bandit Bandit, Bonnie Banane, Clara Ysé, Ian Caulfield, Fils Cara... Certains parmi les 22 sélectionnés du Chantier des Francofolies de 2021 ont déjà fait parler d'eux. Mais là, ils se retrouvent pour un acte de résistance : chanter. Beaucoup d'émotions pour Pauline Rambeau de Baralon, nom de scène P.R2B.

"Quand on voit des gens réunis pour un concert aujourd'hui, on a envie de pleurer."

P.R2B, artiste de la sélection 2021

à franceinfo

La jeune chanteuse prépare son album pour l'automne : "Le studio, on a envie d'en faire le plus possible, on peaufine et on utilise ce temps d'entre-deux pour finalement être perfectionniste aussi !"

Cette année grise, il a fallu l'occuper quand même. Quelques concerts ça et là, un suivi à distance, a minima. Émilie Yakich, la directrice du Chantier des Francos, explique avoir "co-construit avec eux, selon leurs besoins et leurs envies, ça permet de leur donner des échéances et des étapes".

Sauf qu'il a fallu, comme TERRIER, passer la sidération du premier confinement : "J'ai pas peur de le dire, j'ai passé un mois dans mon lit en me demandant ce que j'allais foutre de ma vie [...] On te dit : 'c'est tapis rouge, tu es dans tous les festivals' et puis en deux-trois semaines, tout s'effondre."

Et aujourd'hui, l'horizon est tout sauf dégagé. Car Émilie Yakich le rappelle : "Essayer ou expérimenter, il n'y a qu'avec le public que ça se valide."

"Dans une telle crise, il faut qu'on puisse se voir, se croiser, se sourire ! Si on ne fait pas ça, on prend un risque bien plus important que la crise sanitaire elle-même."

Émilie Yakich, directrice du Chantier des Francos

à franceinfo

Les jeunes artistes, comme les 22 noms de ce Chantier des Francos de combat, deviennent donc des activistes. C'est P.R2B qui le dit : "On voit arriver des artistes qui vont devoir y aller même pour se faire entendre. Si on ne fait pas cet acte de résistance, rien ne sera fait.". D'habitude, le Chantier accueille à La Rochelle pour des résidences, du coaching, des conférences : cette année, c'est surtout d'espoir que ces jeunes artistes auront besoin.

Le Chantier des Francos, bouée de sauvetage pour artistes en mal de public | Le reportage de Yann Bertrand
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Les Francofolies

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.