Francofolies : Georgio, porte-voix de la nouvelle génération rap

Comme chaque année, la Rochelle s’est transformée vendredi soir en capitale de la chanson francophone. A l’affiche, Etienne Daho ou encore Christine and the Queens, mais aussi un jeune homme qui commence à faire parler de lui : Georgio, jeune rappeur de 22 ans, symbole de cette nouvelle génération qui bouscule les musiques établies.

(Georgio sur la scène des Francofolies vendredi soir © RADIO FRANCE/Yann Bertrand)

Ouvrir les Francofolies, pas une mince affaire quand on n’a que 22 ans et pas encore d’album à proposer, et ce en pleine tournée et à peine une semaine après un concert aux Eurockéennes de Belfort.

Georgio, porte-voix de la nouvelle génération rap - reportage Yann Bertrand
--'--
--'--

Le rappeur parisien Georgio n’est pas un symbole mais plutôt le stigmate d’une évolution récente du rap, à l’image de Sianna, Set et Match - avec lesquels il tourne souvent en festival cet été - ou du médiatique Nekfeu, échappé du collectif 1.9.9.5. Cette nouvelle génération qui vient à peine de passer la vingtaine, et se fait une place sur les plus grandes scènes à coups de textes forts et de productions léchées, qui rappellent de grandes heures du rap des années 1990. Georgio, lui, n'a que des EP à proposer pour l'instant ; il a fait appel à ses fans pour financer, sur Internet, son premier album Bleu noir. Un album qui ne devrait pas tarder à sortir, tant l'objectif financier a rapidement été dépassé.

NTM, IAM, Mc Solaar, Oxmo Puccino … Tous sont passés par les Francos, ouvertes depuis trente ans sur une culture majeure en France. Mais une telle jeunesse est inédite ; le rap français est en train de se trouver de nouveaux porte-voix, si fidèles à l’esprit du festival et de son créateur Jean-Louis Foulquier.

(A 22 ans, Georgio dispose déjà d'un public fidèle © RADIO FRANCE/Yann Bertrand)