"C'est une opportunité qui arrive une fois dans une génération" : grâce à l’Eurovision, les Israéliens espèrent changer leur image en Europe

L’Eurovision démarre mardi 14 mai à Tel-Aviv avec les premières sélections, pour une grande finale programmée samedi soir. 

Netta Barzilai, la gagnante de l\'Eurovision en 2018 répète pour la 64ème édition du concours à Tel Aviv, en Israël, le 13 ami 2019. 
Netta Barzilai, la gagnante de l'Eurovision en 2018 répète pour la 64ème édition du concours à Tel Aviv, en Israël, le 13 ami 2019.  (JACK GUEZ / AFP)

Il est considéré comme l’un des plus gros évènements de ses dernières années en Israël. L’Eurovision démarre mardi 14 mai depuis Tel-Aviv avec les premières sélections, pour une grande  finale programmée samedi soir. Des organisations opposées à la colonisation appellent au boycott. Mais Israël espère se servir de cette vitrine pour polir son image vis-à-vis des Européens.

Dans le pays, l’Eurovision est un évènement national, surdimensionné, qui mélange valeurs, politique, et business autour de Tel-Aviv, dont Ron Huldai est l'indéboulonnable maire. "L’Eurovision est une opportunité qui arrive une fois dans une génération, explique-t-il. Tel-AvivTel-Aviv va accueillir des milliers de touristes, et on sera vus par des dizaines de millions de spectateurs."

Israël a déjà gagné quatre fois l’Eurovision et les organisateurs prétendent monter cette semaine le meilleur spectacle dans l’histoire de la compétition. "Ici, ils aiment beaucoup l’Eurovision, explique Dan, un Français qui gère une pizzéria à Tel-Aviv. Ils ont déjà gagné plusieurs fois, et c’est un évènement national ici, très apprécié."

"Ils vont venir ici et voir que tout le monde n'est pas mauvais"

Mais les Israéliens espèrent aussi changer leur image en Europe. La relation entre le vieux continent et le gouvernement est tendue, les divergences sont profondes sur le conflit israélo-palestinien. Chaque Israélien est donc appelé a devenir pour l’occasion un ambassadeur. Izhar Cohen est le premier, dans le pays, à avoir gagné l'Eurovision. "Tel-Aviv est une ville fantastique, Israël est un pays merveilleux pour les touristes. On est très heureux ici, se réjouit le chanteur. Grâce à Dieu, les tirs de roquettes depuis Gaza ont cessé, et j'ai le sentiment que cet Eurovision sera l'un des meilleurs."

Dans cette opération, Israël est accusé de vouloir gommer la réalité de l’occupation. Un groupe d’organisations appelle à une contre-soirée samedi, pendant le concours. L'Eurovision est un sujet supplémentaire de division, même si dans les faits, Osnat, qui vit à Tel-Aviv, espère que l'Eurovision va rapprocher les Israéliens des Européens. "Là, ils vont venir ici et ils vont voir que les gens en Israël, les juifs, tout le monde, ne sont pas mauvais, affirme-t-elle. Ils souffrent des Palestiniens, c’est pourquoi ils doivent se protéger." 

L’opération de communication est relayée sur les réseaux sociaux, mais l’opération commerciale, elle,  pourrait être décevante. Les hôteliers attendaient beaucoup plus de monde.

Israël et l'Eurovision - Reportage à Tel Aviv d'Etienne Monin
--'--
--'--