Eurovision Junior 2022 : la France représentée dimanche par Lissandro avec sa chanson "Oh maman !"

Cette chanson a été co-écrite par Barbara Pravi, qui avait terminé deuxième de l'Eurovision classique en 2021 avec "Voilà".

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le jeune Lissandro, 13 ans, représentera la France au concours Eurovision Junior, le 11 décembre 2022 à Erevan (Arménie). (CYRIL MOREAU - FRANCE TELEVISIONS)

Oh Maman !, titre à l'inspiration rockabilly interprété par un ado de 13 ans, Lissandro, est la chanson qui représentera la France lors de l'Eurovision Junior le 11 décembre. C'est Barbara Pravi, deuxième de l'Eurovision classique en 2021 avec Voilà, qui a co-écrit ce titre.

Lissandro est originaire d'un village de Moselle. Ses influences vont du rock à l'ancienne à la pop R'n'B colorée actuelle. Sa chanson est "un mélange délicieux entre Bruno Mars et Elvis qui va faire groover l'Europe", a commenté Alexandra Redde-Amiel, cheffe de la délégation française à l'Eurovision et directrice des variétés de France Télévisions, dans un communiqué.

La version enfants du concours de chansons aura lieu à Erevan, après la victoire l'an dernier de l'Arménie avec la jeune Maléna. La France, qui organisait le concours et était représentée par Enzo et sa chanson Tic Tac, avait fini troisième, après la victoire de Valentina en 2020.

Le vote du public compte pour moitié

L'Eurovision Junior, dont ce sera la 20e édition, est réservé aux 9-14 ans. Contrairement à l'Eurovision des adultes, on peut voter pour son propre pays. Le vainqueur est déterminé pour moitié selon les votes du public et pour moitié selon les votes des jurys nationaux. Le public pourra voter sur le site junioreurovision.tv.

Cette année, 16 pays participent : Albanie, Arménie, Espagne, France, Géorgie, Irlande, Italie, Kazakhstan, Macédoine du nord, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Serbie et Ukraine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.