En Espagne, Bon Jovi joue pour rien contre la crise

Les ventes de billets de son concert à Madrid couvriront juste les frais. Le chanteur veut permettre aux fans d'assister à des grands concerts sans se ruiner.

Bon Jovi lors d\'un concert à Los Angeles (Etats-Unis), le 19 avril 2013.
Bon Jovi lors d'un concert à Los Angeles (Etats-Unis), le 19 avril 2013. (KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Jon Bon Jovi a le souci des fans désargentés. Le chanteur donnera un grand concert à Madrid, le 27 juin, pour lequel il ne touchera pas un centime, selon El Mundo (en espagnol). Face à la crise qui étrangle l'Espagne, où plus d'un jeune actif sur deux est au chômage, il a décidé de réduire drastiquement le prix du billet d'entrée. Les ventes de billets doivent tout juste permettre de couvrir le coût des installations et de l'organisation du concert au stade Vicente Calderon.

Avec un prix du billet entre 18 euros et 39 euros maximum, Bon Jovi "veut changer la tendance des prix exorbitants qui font que les fans ne peuvent assister à beaucoup de concerts de grande ampleur", affirme son service de presse dans un communiqué. "Le rock a toujours été pour le peuple, et ça veut dire pour tous", souligne-t-il.

"Lorsqu'on organisait la tournée de promotion de notre dernier disque, What about now, nous avons fait une étude et nous avons vu qu'en raison de la situation économique, l'Espagne n'entrait pas dans la feuille de route", a expliqué la star au journal El Mundo. "Nous ne voulions pas abandonner les fans d'un pays que j'adore et qui m'ont si bien reçu depuis 30 ans", a-t-il ajouté. Bon Jovi et son groupe, célèbres pour des titres comme It's my life, Livin' on a prayer ou You give love a bad name, lanceront leur tournée mondiale à Copenhague le 6 juin. Le chanteur ne passera pas par la France, à en croire son site.