Coronavirus : Michael Stipe, Coeur de Pirate, Admiral T, Fally Ipupa et La Grande Sophie alertent en chanson

De plus en plus de chanteurs profitent de leur célébrité pour alerter sur les dangers du coronavirus et rappeler les précautions indispensables : Michael Stipe, Coeur de Pirate, Admiral T, Fally Ipupa et la Grande Sophie se sont filmés et enregistrés chez eux

Admiral T à Manosque le 21 juillet 2018
Admiral T à Manosque le 21 juillet 2018 (DUCLET ST?PHANE / MAXPPP)

Jusqu'à peu, les titres d'artistes méconnus inspirés par le coronavirus inondaient les plateformes, mais désormais les voix réputées appellent sur les réseaux sociaux à respecter le confinement, profitant de leur notoriété pour diffuser largement les messages de prévention : après Bono, c'est au tour notamment de Michael Stipe (ex-REM), Coeur de Pirate, le Guadeloupéen Admiral T et la Grande Sophie.


>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie dans notre direct

Michael Stipe : "C'est réel, c'est sérieux et c'est maintenant"

Après Bono qui s'est filmé chez lui chantant un titre inédit, dédié notamment aux médecins et infirmières (3 millions de vues sur Facebook), c'est Michael Stipe ex-leader de REM, qui a publié une vidéo maison. Il remet au goût du jour un titre écrit par le groupe il y a plus de 30 ans, It's the End of the World As We Know It (c'est la fin du monde tel que nous le connaissons) de 1987, à l'écho tout à fait contemporain. C'est son refrain qu'entonne l'ex-leader du groupe, Michael Stipe, a cappella, lunettes de vue et barbe de deux semaines.


Il met ensuite en garde : "On va vers l'inconnu avec le coronavirus, mais c'est réel, c'est sérieux et c'est maintenant."  Et rappelle - "après avoir parlé à des amis en Italie" - les conduites à suivre en temps de confinement pour éviter que les hôpitaux "soient submergés". Il invite notamment à se méfier des fake news ("faites attention à vos sources d'information").

Admiral T : "C'est pas une science fiction"

Le Guadeloupéen Admiral T a lui opté pour une production dancehall. En introduction de Coronavirus - plus de 165 000 vues en quatre jours sur Youtube - on entend deux samples bout à bout : Emmanuel Macron qui s'adresse à ses "chers compatriotes de l'Hexagone et d'Outremer" et le comique Jamel Debbouze qui hurle "on va tous mourir", gimmick d'un de ses sketchs.

Le chanteur mélange ensuite français et créole pour rappeler que la pandémie n'est pas une science fiction ("syansfiksyon"). Et comme il n'y a pas de vaccin ("Pani vaksen"), scande-t-il, "je te fais pas la bise" et tout le monde doit rester confiné ("konfiné").

Fally Ipupa : "Les bisous stop"

"Fally en mode confinement. Les bisous stop. Les accolades stop. Se laver les mains avec du savon oui très important", chante la star congolaise Fally Ipupa qui a annulé un concert prévu jeudi à Kinshasa pour cause de Covid-19. "Confinement oui. Rester à la maison oui, oui, les gants oui, les masques oui", ajoute le chanteur dans une vidéo postée sur Youtube et Twitter.

Quatre nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés vendredi 20 mars en République démocratique du Congo. Les 18 cas déclarés se concentrent pour le moment dans la capitale Kinshasa, environ dix millions d'habitants.

Coeur de Pirate : "Si tu le fais, des gens vont mourir"


La Québécoise Coeur de Pirate publie sur Twitter une petite vidéo vue plus de 300 000 fois dans laquelle elle s'accompagne au clavier et chantonne les consignes en temps de Covid-19 à destination de son jeune public. "Je sais que tu n'es pas à risque et que tu veux voir tes amis mais si tu le fais des gens vont mourir", avertit-elle. "On ne niaise pas (on ne rigole pas, ndlr), french (embrasse, ndlr) pas ton voisin/Protège les autres parce que l'été s'en vient."

La Grande Sophie : "Ensemble"

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Grande Sophie Officiel (@lagrandesophieofficiel) le

La Grande Sophie, en France, a posté sur Instagram Ensemble, joué face caméra à la guitare sèche. Ses paroles jonglent avec les contraintes imposées par le virus : "Nous arrivons au bout d'un chemin / Nos habitudes nous lâchent la main".

Dans un message écrit, l'artiste souhaite par ailleurs "beaucoup de courage à tous ceux atteints par le virus", au "personnel soignant" et à celui "des commerces", "bien souvent sans gants ni masques, sans protection, qui subissent l'afflux, les peurs et parfois les humeurs de la population".