Un concert symphonique et une édition collector pour les 20 ans de Naruto en France

Les aventures de Naruto ont pris fin mais l'apprenti ninja nous réserve encore de belles surprises. Cinquante musiciens vont ainsi faire vibrer les musiques et génériques issus de l'animé pour la première fois en France.

Article rédigé par
Cédric Cousseau - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le premier tome du manga "Naruto" est sorti en France en 2002. Les aventures de cet élève farceur et sensible se sont depuis vendues à près de 25 millions d'exemplaire dans le pays. (Naruto © 1999 by Masashi Kishimoto / Shueisha Inc.)

Après les 20 ans d’Harry Potter, voici que le poids des années se rappelle une nouvelle fois à nous. L’année 2022 célèbre ainsi les 20 ans de la première parution en France de “Naruto”. Le manga est devenu culte, un classique figurant parmi les plus vendus au monde. Une performance car la série s’est achevée en 2016. L’aventure compte 72 tomes et il n’y en aura pas un de plus.

"Naruto" continue pourtant de séduire de nouveaux adeptes. Il est même sorti de sa catégorie de "shonen" pour conquérir les garçons comme les filles, en transcendant les générations. Il faut dire que le personnage est attachant, à la fois turbulent, farceur et n'ayant pas peur de se montrer sensible. Le lecteur est également embarqué dans un voyage initiatique riche de rebondissements et de personnages secondaires travaillés.

Résultat : près de 2 millions d’exemplaires se sont encore écoulés en France en 2021 selon l'éditeur Kana. “Soit un tome acheté toutes les 15 secondes”, se réjouit Christel Hoolans, directrice générale de la maison d'édition contactée par franceinfo. 

La France est l'un des pays qui a conquis le plus de lecteurs à travers la planète. (Naruto © 1999 by Masashi Kishimoto / Shueisha Inc.)

Une édition collector en approche

Cette année anniversaire devrait encore satisfaire la communauté des fans puisque Kana a prévu de livrer à partir de mars une réédition intégrale de l'œuvre de Masashi Kishimoto, par volume double, en grand format, avec des visuels inédits et en couleur. Que demander de plus ? Cette réédition se revendique déjà comme collector car elle sera uniquement destinée au public français.

L’épopée de Naruto se poursuit aussi à travers des longs métrages et sa déclinaison “Boruto”, en librairie comme sur les plateformes d’animés. Les génériques et les chansons de la série "Naruto" vont, elles, faire l’objet pour la première fois en France d’un ciné-concert. L’univers musical sera interprété par un orchestre symphonique en même temps que sera projeté un film de 2h20 issu des 220 épisodes de l’animé. 

Un orchestre mêlant le classique, la pop et des instruments traditionnels asiatiques

Cinquante musiciens seront présents sur scène.“Il a fallu pour cela arranger les partitions, on a enrichi certaines parties tout en intégrant des instruments traditionnels très présents dans la musique de Naruto”, explique Julien Vallespi, producteur du spectacle (Un pour tous production) et directeur musical.

Parmi eux : le shamisen, une sorte de banjo à trois cordes, le shakuhachi, une flûte en bambou, ou le taiko, un grand tambour se jouant généralement debout. Ils cohabiteront avec des instruments plus pop comme la guitare ou la batterie. Des invités prestigieux venus du Japon sont aussi attendus.

Notre interview avec Julien Vallespi :

Le spectable "Naruto Symphonic Expérience" est donc la rencontre de plusieurs univers culturels. “C’est sans doute l’occasion de faire découvrir un orchestre en live à un public qui n’a pas l’habitude d’écouter du classique ou d’aller à l’opéra”, ajoute Julien Vallespi, impatient de finaliser le recrutement des musiciens et de débuter les répétitions en avril. L’orchestre symphonique emmené par le chef Sylvain Audinovski se produira ensuite à Paris en octobre, au Dôme de Paris, avant de partir en tournée partout en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Classique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.