Le grand chef d'orchestre letton Mariss Jansons est mort

Mariss Jansons, qui a dirigé les formations les plus prestigieuses au cours de sa carrière, est mort à l'âge de 76 ans.

Le chef d\'orchestre letton Mariss Jansons au concert du Nouvel An 2012 à la Philharmonique de Vienne. 
Le chef d'orchestre letton Mariss Jansons au concert du Nouvel An 2012 à la Philharmonique de Vienne.  (RONALD ZAK/AP/SIPA / AP)

Le maestro s'est éteint dans la nuit du dimanche 1er décembre à l'âge de 76 ans. "Nous avons reçu ce matin la triste et bouleversante nouvelle de la mort de Mariss Jansons", a annoncé dans un communiqué le Philharmonique de Vienne que le chef d'orchestre avait dirigé à trois reprises pour le prestigieux concert du Nouvel An. Mariss Jansons est mort dans sa maison de Saint-Pétersbourg, ont précisé de leur côté les autorités russes.

Selon des proches de la famille du maestro, cités par des médias russes, Mauriss Jansons est décédé d'une insuffisance cardiaque. Il a subi plusieurs infarctus dans le passé, dont un en plein concert à Oslo en 1996, alors qu'il dirigeait l'opéra La Bohème de Puccini. En 2010, il a dû annuler plusieurs concerts pour raison de santé, se voyant contraint à une pause de plusieurs mois. Une situation qui s'est répétée encore dernièrement cet été. 

"Pousser les musiciens à se dépasser eux-mêmes"

Né le 14 janvier 1943 à Riga, fils du chef d'orchestre Arvid Jansons, il fut un élève du chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) et du Russe Yevgueny Mravinsky (1903-1988). Il avait étudié le violon, le piano et la direction au conservatoire de Leningrad.

Mariss Jansons dirigeait depuis 2003 l'Orchestre symphonique de la Radio bavaroise après avoir été à la tête d'autres formations réputées comme l'orchestre philharmonique d'Oslo (1979- 2000), l'orchestre symphonique de Pittsburgh (1997-2004) ou le Concertgebouw d'Amsterdam (2004-2015). Il a été à l'affiche des principaux festivals et a même joué au Vatican devant le pape Benoît XVI.

En 2018, sa direction de l'opéra de Tchaïkovski La Dame de pique a été l'un des événements du festival de musique de Salzbourg. Il était membre honoraire des orchestres philharmoniques de Berlin et de Vienne. Les critiques ont salué une approche "naturelle et pleine d'émotion", "la capacité de pousser les musiciens à se dépasser eux-mêmes". 

Un chef très prisé

Dans une récente interview, il décrivait son travail au pupitre comme sur un fil "quelque part entre le sentiment et la raison".  "Bien sûr, je dois analyser ce qui se passe quand je conduis; je ne peux pas me concentrer simplement sur les émotions et l'expression. Mais les émotions ont la priorité (...). Il reste du temps pour l'analyse après le concert", expliquait-il.

En 2017, il a suscité la polémique en déclarant ne pas être habitué à voir des femmes diriger des ensembles, et que cela n'était pas sa "tasse de thé". "Je comprends que le monde a changé et que les professions ne se limitent plus à un genre. Mais c'est une question d'habitude", avait-il invoqué. Il est ensuite revenu sur ces propos qu'il a qualifiés de "pas diplomatiques, ni nécessaires ou productifs".

Chef invité très prisé, ce spécialiste de musique russse a collaboré avec presque tous les grands orchestres du monde ces dernières années. Mariss Jansons a fait notamment partie du club très fermé des chefs d'orchestre ayant dirigé l'Orchestre philharmonique de Vienne pour le concert du Nouvel-An, choisis par les musiciens eux-mêmes, en 2006, 2012 et 2016. Le Philharmonique lui a dédié dimanche matin son concert du jour, en souvenir "d'une collaboration artistique étroite de plusieurs décennies et d'une amitié personnelle profonde", a déclaré le premier violon Daniel Froschauer avant la représentation