La jeunesse est à l'honneur pour le grand retour des Musicales de Colmar

Après trois ans d'absence, l'un des derniers festivals de musique classique d'Alsace, les Musicales de Colmar reprennent avec une note de jeunesse. 


Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les musicales de Colmar  (France 3)

Après trois longues année d'éclipse, Les Musicales de Colmar sont de retour à  l'occasion de la semaine pascale. Un nouveau départ résolument tourné vers l'avenir avec la jeune génération à l'honneur, sous la houlette du violonceliste Marc Coppey. Pour l'ouverture, de jeunes solistes européens interpréteront Pierre et le Loup de Prokofiev. A voir jusqu'au 16 avril.

France 3

L'événement est une belle occasion pour réunir le talent de ces jeunes solistes, auréolés de prix internationaux. Au programme de l'ouverture du festival : Pierre et le loup de Prokofiev. 

On sent vraiment le niveau individuel extrêmement haut et du coup les répétitions sont très efficaces.

Anne Egholm

Violoniste

Un programme ambitieux en deux week-end

Ainsi, ces solistes jouent un répertoire familier dans de magnifiques lieux du patrimoine de Colmar et ses environs, sous la direction artistique du violoncelliste Marc Coppe. La jeune équipe de musiciens propose d'explorer le répertoire de musique de chambre avec vents comme l'explique le violoniste Emmanuel Coppey.

On va proposer toute sorte de programme en partant de ces douze personnes, des choses en trio, en quatuor et faire le tour de ce qui est possible en instruments à vent.

Emmanuel Coppey

Violoniste

Du 14 au 16 avril 2022 

Pour la deuxième semaine de ces musicales tant attendues, le prestigieux Prague Philharmonia rendra hommage au génie de l'auteur de la Statue de la Liberté avec la Symphonie du Nouveau Monde et le Concerto pour violoncelle de Dvorak dans l'église Saint-Matthieu. Le concert sera dirigé par Emmanuel Villaume, alsacien d'origine, qui parcourt les scènes les plus prestigieuses du monde entier, de Covent Garden à Londres au Metropolitan Opera de New-York en passant par la Scala de Milan.

Puis, le 15 avril, le Quatuor Goldmund prendra place au Musée Unterlinden pour interpréter Les Sept dernières paroles du Christ de Hayden. 

Le festival s'achèvera par l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg et son jeune prodige Aziz Shokhakimov dans le programme Prokofiev pour la Symphonie classique et la 7e Symphonie de Beethoven ainsi que le Concerto en sol de Ravel par Bertrand Chamayou, surnommé le petit prince du piano.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Classique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.