Guilhem Fabre, le virtuose des sommets

"La culture partout et pour tous", cela pourrait être le mantra de Guilhem Fabre. Cet artiste sillonne les routes de France avec son piano. A la manière d'un troubadour, il se produit là où il n'y a pas forcément de salles de concert. 

C'est dans un cadre magique, au pied des glaciers, que Guilhem Fabre fait résonner son piano. Un instrument que le musicien amène partout. Le piano de Guilhem vient de parcourir 700 kilomètres pour arriver à Argentière (Haute-Savoie). L'accordeur le remet d'aplomb. Le projet de ce pianiste est de planter son instrument dans des endroits inattendus, souvent éloignés des salles de concert. "Avec la vue sur le Mont-Blanc juste derrière, je ne pouvais pas attendre mieux", sourit-il. 

Un duo inattendu

Séduit par ce projet idéaliste, le comédien François Michonneau l'accompagne régulièrement. "De temps en temps, je regardais le Mont-Blanc, j'écoutais la musique. Le texte est magnifique", s'extasie une spectatrice. Le plus dur commence lorsque le concert finit pour Guilhem et François, qui doivent embrayer sur la prestation suivante, deux heures plus tard. C'est au milieu des patûrages, à Vallorcine (Haute-Savoie), que se joue le deuxième spectacle. Rebelotte, les artistes remettent encore un peu d'énergie, surpris par les sons des alentours. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Guilhem Fabre jouant au piano
Guilhem Fabre jouant au piano (France 2)