Cet article date de plus d'un an.

Au festival de l'Épau, la découverte de la musique classique avec des concerts ouverts à tous, néophytes ou passionnés

La 39e édition du festival de musique classique de l'Épau dans la Sarthe se tient jusqu'au 14 mai. Au programme, une vingtaine de concerts et 200 artistes invités comme l'écrivain Yann Queffélec et le chanteur Louis Chédid mais aussi Victor Julien-Laferrière, le Trio Karénine et Béatrice Uria Monzon.
Article rédigé par Ariane Combes-Savary - riane
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le festival de musique classique de l'Epau se tient du 2 au 14 mai 2023 (France 3 Pays de la Loire)

C'est un rendez-vous incontontournable du mois de mai. Depuis sa création en 1982, le festival de l'Épau permet aux néophytes comme aux amateurs éclairés de découvrir différentes facettes de la musique classique. Pour séduire le plus grand nombre, des têtes d'affiche sont programmées cette année comme le violoncelliste français Victor Julien-Laferrière, le Trio Karénine et la mezzo-soprano Béatrice Uria Monzon.

Plus surprenante, la présence de l'écrivain Yann Queffélec qui partage la scène le 9 mai avec le pianiste Yvan Cassar. Le duo présente Surtout la nuit, une création mariant littérature et musique. Un voyage nocturne qui met en lumière des textes de Prévert, Nougaro, Baudelaire et des poètes injustement oubliés dans une conversation entre les mots et le clavier. En seconde partie, Yvan Cassar partage la scène avec le chanteur Louis Chedid pour En Noires et blanches, un concert piano-voix. Un écclectisme assumé par Marianne Gaussiat, directrice artistique du festival de l'Epau.

Je pense que la musique classique est partout et elle est accessible à toutes les oreilles. Pas besoin d’avoir une connaissance particulière ou des compétences pour écouter la musique classique. Il faut être curieux.

Marianne Gaussiat

directrice artistique du festival de l'Épau

La 39e édition du festival de l'Épau se tient du 2 au 14 mai.
La 39e édition du festival de l'Épau se tient du 2 au 14 mai. La 39e édition du festival de l'Épau se tient du 2 au 14 mai. (France 3 Pays de la Loire V. Panouillet / J. Lanchas / E. Roux)

Mélanger les langues et les cultures

C'est d'abord dans les murs de l'Abbaye Royale de l'Épau à Yvré-l'Evêque, près du Mans, que ce festival s'est forgé son identité. Une salle somptueuse qui accueille quelques uns des 20 concerts programmés cette année. Ce jour-là, le chef d'orchestre arménien Vahan Mardirossian est à la baguette. Mélanger les langues et les cultures dans un festival comme celui de l'Épau est à ses yeux une vraie richessse. 

"Si vous parlez allemand, que je parle anglais et que quelqu’un à côté parle suédois on aura du mal à se comprendre, explique-t-il. Alors que dans la musique, non. On mélange tous ces langages différents pour montrer l’universalité de la musique, c’est très important."

Autres rendez-vous emblématiques du festival, les After qui permettent de découvrir des artistes classiques là où on ne les attend pas et les Midis musicaux tournés vers la découverte de jeunes talents. Sur la vingtaine de représentations que comptent les deux semaines de festivités, huit sont gratuites. Des concerts souvent complets, preuve que la musique classique reste d'actualité. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.