Mort de Françoise Hardy : l'icône en cinq chansons de tristesse et d'amour

En près de 60 ans de carrière, cette artiste emblématique de la chanson française a offert à son public 28 albums.
Article rédigé par Neil Senot
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La chanteuse Françoise Hardy, le 1er janvier 1970 (CALLE HESSLEFORS / ULLSTEIN BILD / GETTY IMAGES)

Elle était une icône de la chanson française. Françoise Hardy est morte à l'âge de 80 ans, a annoncé son fils Thomas Dutronc, mardi 11 juin. Autrice, interprète et compositrice, elle a offert à son public 28 albums en près de 60 ans de carrière. De 1962 à 2018, elle a chanté la mélancolie, l'amour et le temps qui passe. Retour sur cinq chansons qui ont marqué sa carrière et sa vie.

1 "Tous les garçons et les filles de mon âge" (1962)

Premier grand succès, le titre Tous les garçons et les filles de mon âge sort l'année des 18 ans de Françoise Hardy. Dans cette ballade aux airs tristes dont elle est l'autrice et la compositrice, la jeune chanteuse évoque la peine d'une adolescente qui n'a jamais connu l'amour et voit tout autour d'elle tant de jeunes gens s'aimer. Un sentiment de mélancolie qui en assure la postérité.

2 "Mon amie la rose" (1964)

Sur un boléro et ses quelques arpèges à la guitare, Mon amie la rose compte parmi les titres les plus connus de son répertoire. Écrite par Cécile Caulier lors de la mort brutale de l'actrice Sylvia Lopez en 1959, Françoise Hardy s'empare de cette chanson qui ne trouvait pas d'interprète et donne une voix à ce texte sur la fragilité des choses, la vie d'une fleur qui ne dure que du matin jusqu'au soir.

3 "Comment te dire adieu" (1968)

Adaptation de la chanson américaine It Hurts to Say Goodbye, le texte de Comment te dire adieu est écrit pas Serge Gainsbourg dont on reconnaît indéniablement la plume. Avec les seuls sons "ex" et "eu" mis à la rime, Françoise Hardy chante sur une instrumentale au rythme syncopé les tristesses et les querelles d'ex-amoureux.

4 "Message Personnel" (1973)

Durant une minute et demie, la voix de Françoise Hardy s'adresse à une personne à qui elle n'ose pas dire son amour, parle tout simplement. Elle s'élève alors en chanson sur des paroles de Michel Berger qui font suite, comme une invitation, au texte écrit par la chanteuse. Autour des thématiques de la difficulté à communiquer et des relations naissantes qui traversent l'œuvre de Françoise Hardy, Message Personnel a souvent été comprise comme un clin d'œil de Michel Berger à Véronique Sanson dont il venait de se séparer.

5 "Tant de belles choses..." (2004)

Françoise Hardy a écrit cette chanson pour son fils Thomas Dutronc, né de son union avec le chanteur Jacques Dutronc. Gravement malade, elle a composé Tant de belles choses... pour le consoler alors qu'il était très affecté par ses problèmes de santé. Elle y évoque la force de leurs liens, les choses à vivre encore et referme le texte sur un conseil, presque une prière : "Dans ce temps qui lie ciel et terre se cache le plus beau des mystères. Penses-y quand tu t'endors, l'amour est plus fort que la mort".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.