Le chanteur Philippe Chatel, auteur de la comédie musicale "Emilie Jolie", est mort à 72 ans

Décédé à son domicile parisien du 15e arrondissement de Paris, le chanteur, compositeur et interprète allait avoir 73 ans le 23 février prochain.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le chanteur-compositeur Philippe Chatel, lors de l'enregistrement de l'émission "Numéro Un" du 10 janvier 1977. (JEAN PIERRE LETEUIL / INA)

L'auteur-compositeur-interprète Philippe Chatel, créateur du célèbre conte musical Emilie Jolie, est décédé à Paris, à l'âge de 72 ans, a annoncé vendredi sa famille à l'AFP.

Solide best-seller

"Mon père est décédé cette nuit d'une crise cardiaque, à son domicile, à Paris", a indiqué sa fille, Emilie, à laquelle était dédié ce conte musical au succès mondial, créé en 1979 et qui a fait l'objet de plusieurs versions en 40 ans. D'abord un disque, le conte avait été ensuite monté en spectacle et était devenu une référence dans la catégorie des comédies musicales pour enfants.

C'est donc pour sa fille Emilie, alors âgée de 3 ans, que Philippe Chatel, crée une comptine évoquant des lapins bleus, un petit caillou ou un hérisson, personnages qui entraînent la fillette dans une aventure dans son livre d'images.

L'année suivante paraît la version discographique avec une constellation de vedettes (Brassens, Robert Charlebois, Louis Chedid, Françoise Hardy, Eddy Mitchell, Henri Salvador, Sylvie Vartan etc.) autour de Philippe Chatel. Le succès est immédiat : plus d'un million d'exemplaires sont écoulés, avec le Grand prix de l'Académie du disque français à la clé. Dans la foulée, le réalisateur Jean-Christophe Averty monte le spectacle avec tous ses interprètes pour le réveillon de Noël 1980 sur Antenne 2.

Cinq ans plus tard, poussé par un producteur, Philippe Chatel transforme le conte en comédie musicale. "Emilie Jolie" s'installe au Cirque d'Hiver et attire 200.000 spectateurs en six mois, des tournées en France et à l'étranger suivront. 

Brassens 

En 1997, Chatel enregistre une nouvelle version discographique et mobilise alors Alain Bashung dans le rôle du loup, Etienne Daho, Lara Fabian, Danielle Darrieux, Kahled, Mauranne, Florent Pagny, et d'autres. Cette version rajeunie, sur des rythmes au goût du jour et enrichie de trois nouvelles chansons, est couronnée par une Victoire de la musique.

Lapins bleus, horloge, autruche, grand oiseau et sorcière retrouvent à nouveau la scène en 2002 à Mogador à Paris. Une nouvelle version du spectacle voit le jour en 2018. Si Emilie ne se démode pas, c'est "parce qu'elle n'a jamais été à la mode ! Son histoire est hors du temps", expliquait Philippe Chatel.

Une nouvelle tournée du spectacle était programmée, a précisé le frère de l'artiste Thibault Chatel à l'AFP. "Depuis sa création, il ne se passe pas de semaine sans que je signe d'autorisations à la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques: ndlr) pour que d'autres montent Emilie", déclarait Philippe Chatel. "Plus de 2.500 spectacles amateurs et semi-amateurs (écoles, cours de danse, conservatoires de musique, etc...) ont ainsi vu le jour, et ça continue...", ajoutait-il. 

Paradoxalement, le succès d'"Emilie Jolie" a failli causer la perte artistique de son créateur. Du jour au lendemain, cet artiste venu à la chanson grâce à l'amitié de Georges Brassens, auquel il a consacré un livre et dont il a fait la première partie à l'Olympia en 1972, s'est trouvé cantonné au rôle de chanteur pour enfants, rejoignant un univers habité par Chantal Goya et Dorothée. 

Un grave accident de quad en 2006

Fils de François Chatel (1926-1982), de son vrai nom François-Roger de Châteleux, réalisateur de télévision, Philippe a été filmé par son père dans des émissions de variété. Il a débuté comme coursier d’Henri Salvador avant de devenir dans les années 1970 un chanteur sentimental à tubes ("Mister Hyde", "Ma lycéenne", "Yin-Yang", "Tout quitter mais tout emporter"). En 1977, sort son premier disque "Analyse", qui contient la chanson "J't'aime bien Lili". 

Le chanteur, obligé de gérer "l'incroyable croissance de sa comédie musicale", publie encore quelques albums, mais de son propre aveu, leur qualité a souffert de son "manque de disponibilité".

Le succès ne rejaillit pas sur l'ensemble de sa production. Il préfère alors se concentrer sur l'écriture de chansons et de deux romans, dont "Il reviendra" (1988), largement autobiographique.

Victime en 2006, d'un très grave accident de quad près d'Aix-en-Provence, il reste trois mois dans le coma. Remis et après une longue période en fauteuil roulant suivi d’une rééducation éprouvante, il lui reste quelques séquelles dont une légère paralysie à la mâchoire. L’artiste a sort en 2016 l'album Renaissance, où il s’accompagne à la guitare ou au piano pour exprimer l'espoir et l'amitié.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.