Cet article date de plus de trois ans.

Jane Birkin crée l'émotion au festival de Saint Riquier avec son "Gainsbourg symphonique"

Jane Birkin poursuit son tour de France avec son "Gainsbourg symphonique". La chanteuse interprète les plus grands classiques de Serge Gainsbourg avec des orchestres symphoniques chaque fois différents. Au festival de Saint-Riquier dans la Somme, les murs de l'abbatiale sont encore sous le coup de l'émotion.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jane birkin lors de son concert à l'abbatiale Saint-Riquier
 (France 3 / Culturebox )
Revisiter l'oeuvre de celui qu'elle a aimé d'un amour fou, Jane Birkin ne s'en lassera jamais. C'est avec un "Gainsbourg symphonique" qu'elle arpente les routes depuis plus de deux ans. Un récital à la fois très personnel et universel mis en musique par le compositeur et arrangeur japonais Nobuyuki Nakajima. Le public du festival de Saint-Riquier a pu partager à l'unisson ce moment unique. 

Reportage : France 3 Picardie - J. Delance / E. Breil / L. Ségala

La palette Gainsbourg

Avec "Gainsbourg Symphonique", Jane Birkin ose un pari que le compositeur n'aurait jamais osé faire. "Quand on a fait les arrangements pour 'Je t'aime moi non plus', le film, avec un orchestre classique, il (Serge Gainsbourg) était en larmes", se souvient-elle. 

A Saint-Riquier, Jane Birkin a interprété une vingtaine de chansons composées par son pygmalion accompagnées par l'orchestre symphonique Lamoureux de Philippe Forget. "C'est une telle palette de couleurs, c'est vraiment de la peinture pour les oreilles et nous on bâtit un écrin dans lequel la voix de Jane peut venir se poser et faire apparaître les mots, c'est très touchant", confie le chef d'orchestre. 

Jane Birkin est sur la scène des Francofolies ce 15 juillet à 19 heures, puis aux Nuits de Fourvière de Lyon le 17 juillet et aux Escales de Saint-Nazaire le 29 juillet. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chanson française

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.