Cet article date de plus d'un an.

A plus de 80 ans ils assistent au concert d’Hugues Aufray et Jeane Manson, le premier de leur vie

2600 "anciens" ont assisté à ce concert d'Hugues Aufray et de Jeane Manson. Certains n'avaient jamais vécu ce plaisir de leur vie.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Hugues Aufray sur scène en 2016 (FRED HASLIN / MAXPPP)

Ce soir-là, le Vendéspace de Mouilleron-le-Captif a refusé du monde. 2600 "anciens" n'auraient manqué pour rien au monde le concert de Jeane Manson et Hugues Aufray. Pour beaucoup, c'était la première fois de leur vie qu'ils voyaient un artiste sur scène en chair et en os.

Quand Jeane Manson entonne : "Faisons l'amour avant de nous dire adieu", la salle reprend en coeur son plus célèbre refrain et dans la lumière bleutée qui baigne le Vendéspace, des yeux pétillent 

C'est des frissons qu'on retrouve. C'est notre jeunesse ...C'est du passé mais on n'oublie pas.

une spectatrice

Dans le public, pouir beaucoup un concert comme celui-ci c'est une première. "C'est vrai qu'on a de la chance reconnaissent deux dames de 85 et 86 ans. Il y en a beaucoup qui les ont jamais vus et qui les verront jamais...Ça va nous remonter le moral".

Il y a tellement de choses à changer

Et pour leur remonter le moral il y a sur scène quelqu'un qui est même encore plus âgé. Hugues Aufray qui fête ses 90 ans.a gardé son enthousiasme et sa joie de partager ses chansons qui ont marqué plusieurs générations. Il n'a qu'une idée : apporter du bonheur et du positif.

Je ne suis pas là pour faire de la politique mais malgré tout, il y a tellement de choses à changer pour que les hommes soient plus heureux ou moins malheureux ! Je veux contribuer par mes chansons à ça.

Hugues Aufray

 Un bon concert comme remède aux maux du grand âge ? Pour Nathalie Landreau chargée d'animation dans un Ehpad il n'y a pas de doutes : "Vous allez à un concert, ils vont à un concert. Les émotions sont les mêmes...quand ils se réveillent le lendemain matin je vous jure qu'ils n'ont plus mal nulle part."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.