Sept choses que vous ignorez peut-être sur Charles Aznavour

C'est un monstre sacré de la chanson française qui s'est éteint. Si ses chansons et sa carrière sont connues, des pans de sa vie et de son œuvre le sont un peu moins. Franceinfo revient sur sept petites histoires, dans la grande d'Aznavour.

Le chanteur Charles Aznavour a été l\'invité du \"Muppet Show\" en 1976.
Le chanteur Charles Aznavour a été l'invité du "Muppet Show" en 1976. (REX/SHUTTERSTOCK/SIPA / SHUTTERSTOCK)

C'est l'un des derniers grands monuments de la chanson française qui s'en va. Charles Aznavour est mort dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre, à l'âge de 94 ans à son domicile dans les Alpilles (Bouches-du-Rhône). Au terme d'une carrière de plus de soixante-dix ans, le chanteur né de parents arméniens à Paris a composé un millier de chansons, vendu plus de cent millions de disques et tourné une soixantaine de films. Parmi les grands moments de sa carrière, il y a aussi des éléments plus ou moins connus du grand public. Voici sept anecdotes sur sa vie.

>> Suivez toutes les réactions et les hommages au chanteur dans notre direct

1Il a changé de nez sur les conseils d'Edith Piaf

Edith Piaf a eu du pif. Charles Aznavour s'est installé chez la chanteuse après une rencontre lors d'une émission de radio. Ce dernier lui écrit des chansons et l'accompagne lors de ses tournées, en tant que pianiste. Son nez, trop gros, est selon la chanteuse un handicap pour sa carrière : "Tu peux pas rester avec un tarin pareil !", lui répète la Môme.

Le reste, c'est Aznavour qui le raconte, comme le relate Gala : "Nous étions à New York et, un soir, mon nez a été l'objet d'une discussion entre Edith, Eddie Constantine et l'éditeur musical Lou Levy. Ce dernier leur a dit qu'un de ses amis était un formidable chirurgien esthétique. Six jours plus tard, je passais sur le billard. La nouvelle de mon opération a donné lieu à une soirée très arrosée, où nous avons enterré 'ma vie avec un gros nez' !"

Charles Aznavour avant sa rhinoplastie (à droite) baisant la main d\'Edith Piaf, le 1er janvier 1950.
Charles Aznavour avant sa rhinoplastie (à droite) baisant la main d'Edith Piaf, le 1er janvier 1950. (AFP)

2Il a été censuré à la radio pour des paroles trop provocantes

Cela peut en surprendre plus d'un, mais Charles Aznavour a fait scandale. Autre époque, autres mœurs, le chanteur a été censuré à trois reprises par le "Comité d"écoute" de la radio publique, rapporte France Inter. La première fois pour son titre Après l’amour, qui raconte un couple encore au lit après avoir fait l’amour. "Tu glisses tes doigts / Par ma chemise entr'ouverte/Et poses sur ma peau/La paume de ta main et les yeux mi-clos nous restons sans dire un mot", susurre Charles Aznavour. Beaucoup trop évocateur pour l'époque.

Dans Je veux te dire adieu en 1956, il joue le cocu meurtri, imaginant sa promise dans les bras de son amant. "Puisque tes reins se cambrent aux nouvelles étreintes / Et que ta peau frémit sous un souffle nouveau / Puisqu'un autre que moi peut t'arracher tes plaintes/Faisant jaillir de toi des râles et des mots". De quoi froisser les oreilles chastes des censeurs de ce milieu des années 1950.

Dans Moi j'fais mon rond, en 1956 également, Charles Aznavour va encore plus loin et se glisse dans la peau dun proxénète. "Elle fait mon beurre avec des caves", chante Charles Aznavour, en argot de titi parisien.

3Il a hébergé Johnny Hallyday à ses débuts

Au début des années 1960, Johnny Hallyday trouve refuge chez Charles Aznavour. Pendant deux ans, ce dernier héberge par intermittence l'idole des jeunes. Aznavour au piano, Hallyday à la guitare, les deux hommes "chantonnent ensemble". "Je lui ai donné le conseil de dire qu'il n'avait pas été élevé dans un ranch, comme on le disait. (…) Je lui ai aussi donné le conseil de faire son service militaire. Et je lui ai donné le conseil de chanter aussi des chansons pour des gens plus âgés", confie-t-il dans l'émission "Thé ou café" sur France 2, en janvier 2018. En 1961, Charles Aznavour écrit pour son protégé le tube Retiens la nuit.

4Il a inspiré Dr. Dre et Eminem (mais pas seulement) 

La musique de Charles Aznavour a inspiré de nombreux artistes, à commencer par des rappeurs français et américains. Un petit coup d'œil sur le site whosampled permet de le constater. Ainsi, les premières notes de la chanson Parce que tu crois, de 1966, a servi de base musicale au tube de Dr Dre et Eminem What's the Difference.

Le rappeur français Sniper a choisi comme modèle La Mamma pour écrire Aketo solo.

5Il a été l'invité du "Muppet Show"

En 1976, Charles Aznavour est l'invité du "Muppet Show", la mythique émission américano-britannique animée par le désormais célèbre Kermit la grenouille. C'est autour du chanteur que tout l'épisode se joue. Un honneur pour un artiste français et un passage télé remarqué, qui a fait des jaloux. Gilbert Bécaud, notamment, lui a demandé comment il avait fait pour se faire inviter. "Je lui ai dit qu'on me l'avait juste demandé et il m'a répondu : 'je suis jaloux'", se souvient-il lors d'une interview accordée à l'AFP en 2017.

6Il a chanté dans de nombreuses langues étrangères

Charles Aznavour fait partie de ces artistes français très connus à l'étranger. "Aznavour a conquis l'étranger d'abord parce que c'était un bosseur", explique à Slate Bertrand Dicale, auteur de Tout Aznavour (éd. First). Dans les années 1950, il part ainsi à la conquête des Etats-Unis. "Il répète des dizaines de fois ses introductions en anglais, se créé des complices dans les journalistes, écoute les hits parades, cherche à comprendre ce qu'aime ce public.... Il se rend donc sur place sans faire de concerts mais pour faire des dizaines d'interviews et pour passer dans des shows télévisés mineurs afin d'apprendre à se comporter sur les plateaux TV américains", développe Bertrand Dicale.

Et cette méthode, il la répète au Japon, en Italie, en en Espagne, ou encore en Allemagne. Ici, il interprète La Bohème en allemand.

7Un fait divers tragique lui a inspiré l'une de ses plus belles chansons

En 1969, Gabrielle Russier, 30 ans, est retrouvée inanimée dans son appartement après avoir ouvert le gaz. Elle est professeure de lycée dans le nord de Marseille et est au cœur d'un scandale qui bouscule la société française : elle avait séduit Christian, un de ses élèves alors âgé de 17 ans. Elle n'a pas supporté les poursuites judiciaires, le procès et la prison. Le destin de cette femme complètement détruite après un amour interdit inspire Aznavour, qui signe à partir de cette histoire l'une de ses plus belles chansons, Mourir d'aimer.