Tendance : la folie des "sneakers"

La folie des baskets de ville gagne toutes les générations. Certains sont prêts à dépenser une fortune pour agrandir leur collection. Des modèles rares se négocient parfois à des milliers d'euros.

franceinfo

Elles ont pris le pas sur toutes les autres chaussures. En dix ans, les "sneakers", ou baskets de ville, sont devenues incontournables dans la rue. Sur Internet, elles sont convoitées à n’importe quel prix par une communauté d’accros. Dans son studio parisien, Mélanie Carvalho cumule 26 paires de baskets. Des modèles de luxe, pour certains plus chers que son loyer. Son prochain achat devrait s’élever à 800 euros. "On n’est jamais satisfait, il en manque toujours", confie cette passionnée.

Une addiction

Une addiction que certains ont bien comprise. Des magasins spécialisés dans les modèles rares ont ouvert leurs portes. "On a des modèles à 180 euros, les plus rares sont à environ 1 200 euros. Une paire qui sort en peu d’exemplaires, la côte augmente très vite", témoigne un vendeur. Une volonté délibérée des vendeurs de limiter les stocks pour jouer sur la rareté. Aujourd’hui, près de la moitié des chaussures vendues sont des sneakers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des produits Le Coq Sportif lors d\'une présentation à New York (Etats-Unis). 
Des produits Le Coq Sportif lors d'une présentation à New York (Etats-Unis).  (PETER KRAMER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)