Sacs et chaussures, ces essentiels qui signent la silhouette de l'été 2016

Pour les créateurs, les défilés sont une opportunité. En même temps que leur collection, ils dévoilent leurs nouvelles lignes d'accessoires, fruit de véritables enjeux commerciaux. Revue en images des sacs, chaussures et ceintures présents sur les podiums de la Paris Fashion Week. A vous de sélectionner votre prochain it-bag pour le printemps-été 2016 !

FRANCOIS GUILLOT / AFP
115
Chez Dries Van Noten, les couleurs sont flamboyantes et les motifs foisonnants. Avec le designer belge, les imprimés et les motifs se mêlent et se prolongent sur les accessoires et même le corps, sur des bas ou de longs gants qui ressemblent à des tatouages au henné.FRANCOIS GUILLOT / AFP
215
"Je voulais que la collection dégage une certaine pureté", explique Raf Simons dans un communiqué. "Une collection simplifiée à l'extrême, focalisée sur une seule ligne directrice qui exprimerait l'idée même de la féminité, de la fragilité et de la sensibilité sans pour autant sacrifier la force et  l'effet", poursuit le directeur artistique de Dior.  FRANCOIS GUILLOT / AFP
315
Chez Chloé, la directrice artistique Clare Waight Keller propose beaucoup de longues robes flottantes, avec force transparences, volants et pompons, et des  sarouels, portés avec des bracelets de cheville. Les épaules sont dénudées, dans une ambiance d'été californien.MIGUEL MEDINA / AFP
415
La lingerie était le thème central de la dernière collection d'Alexander Wang chez Balenciaga. L'Américain a opté pour un défilé entièrement blanc. Des robes nuisettes soyeuses, des corsets, des brassières, des pantalons de pyjama fluides, des sacs en dentelle, des rubans, des volants...Le sportswear vient par touche compléter cette silhouette, avec des sacs "bananes".PATRICK KOVARIK / AFP
515
Akris pap féminin pe 2016, à ParisMIGUEL MEDINA / AFP
615
Chez Elie Saab, les fleurs, les dentelles et les transparences étaient au rendez-vous. Mais aussi, plus inhabituelle, une petite touche streetwear. "J'ai voulu présenter une femme qui prend les codes de la maison et se sent libre de les porter, à sa façon", explique le couturier libanais. Une nouvelle ligne de sac "Le 31" reprend les codes de la maison : sa forme carrée, surmontée d'un fermoir facetté, se décline en trois modèles.  FRANCOIS GUILLOT / AFP
715
BERTRAND GUAY / AFP
815
Olympia Le Tan pap féminin pe 2016, à ParisPATRICK KOVARIK / AFP
915
Roland Mouret pap féminin pe 2016, à ParisBERTRAND GUAY / AFP
1015
La collection de Cédric Charlier explore un vestiaire sans contrainte qui glisse sur des courbes : celles de la peinture de Victor Pasmore. Au départ, il y a eu la découverte de cet artiste et architecte anglais, pionnier de l’art abstrait en Angleterre dans les années 50. Et l’envie du créateur de transformer le vestiaire au gré des tracés ronds de Pasmore. Les courbes abstraites de Victor Pasmore mutent et redéfinissent les contours de chaque pièce. MIGUEL MEDINA / AFP
1115
PATRICK KOVARIK / AFP
1215
FRANCOIS GUILLOT / AFP
1315
Olivier Rousteing reste fidèle à son style glamour et sophistiqué. Les robes sont longues ou ultra-courtes, souvent près du corps, parfois à volants. Les ceintures  Balmain marquent les tailles et soulignent les hanches. MIGUEL MEDINA / AFP
1415
Le défilé Loewe inaugurait plusieurs nouvelles versions du sac Puzzle et lançait également le Small Puzzle, dans 6 couleurs de cuir de veau, de même qu'une nouvelle version du sac Barcelona.FRANCOIS GUILLOT / AFP
1515
Chez Aalto, nouvelle marque du calendrier parisien, régnait une certaine nostalgie des années 1990. "Au solstice d'été, les gens sont vraiment heureux d'être dehors après la longue période d'hiver, de faire la fête dans la forêt, au bord d'un lac. Cette  collection reflète cette attitude, avec de nombreux éléments masculins, qui sont féminisés", a expliqué le créateur Tuomas Merikoski.MIGUEL MEDINA / AFP