Première édition de la "Semaine des Autres Modes" à Paris : éveiller les consciences à découvrir la mode responsable

Alors que se conclut la Paris Fashion Week féminine printemps-été 2023, la première édition de la Semaine des Autres Modes est lancée à Paris. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Affiche de la Semaine des Autres Modes (DR)

Après la première édition du Festival des Autres Modes organisé à la Cité Fertile de Pantin en octobre 2021, l'association UAMEP (Une Autre Mode Est Possible) lance la Semaine des Autres Modes à Paris.

Du 3 au 8 octobre, avec, entre autres, le soutien de la Ville de Paris, UAMEP - en collaboration avec SloWeAre, Fashion Revolution France et Hummade - investit 80 lieux parisiens et franciliens invitant à découvrir la mode et le vêtement autrement, par le biais de parcours itinérants pédagogiques et créatifs.

"Inventons, ensemble, une nouvelle façon de créer, de produire, de vendre"

Fondé en 2017, UAMEP est un laboratoire d’expérimentation des autres modes autour du réemploi et de la réparation qui rassemble une centaine de designers, artistes, ingénieurs, acteurs de l’agriculture urbaine ainsi que la Revue Hummade. Ce laboratoire défend et incarne “la mode libre” : "une vision de la mode culturelle, anthropologique, artistique, inclusive, solidaire et durable". Son credo, indique Arielle Lévy, sa présidente : “Inventons, ensemble, une nouvelle façon de créer (éco-design), de produire (éco-fabrication), de vendre (éco-distribution) et de porter les vêtements (éco-responsable)”.

Une vision engagée qu'elle défend depuis toujours comme elle nous l'explique : "La Semaine des Autres Modes, c'est la suite de l'aventure de l'Herbe Rouge que j'avais co-fondée en 2012. Cette marque a eu une quinzaine de prix en éco-conception et portait, déjà, la promesse d'une chaîne de valeur cohérente de l'agriculture jusqu'au consommateur, avec la volonté de rendre la mode contemporaine accessible au plus grand monde dans le respect de la santé environnementale et humaine".

De 2017 à 2020, Arielle Levy a multiplié les résidences, les performances artistiques, les tables rondes. En 2020, après avoir gagné un appel à projets sur la thématique du développement durable, elle réalise une première préfiguration de l'événement actuel avec le Festival des Autres Modes à Pantin en 2021. 

Une semaine, quatre parcours

La Semaine des Autres Modes s’adresse à tous ceux qui veulent prendre part au mouvement de la mode libre en partageant leurs solutions : citoyens, consommateurs engagés, familles, associations et ONG, entreprises et professionnel.le.s du textile et de la distribution, écoles et formations....

Les quatre parcours (commerce, jeunesse, entreprises et festival) sont construits autour de cinq grandes thématiques qui sont les piliers du collectif des Autres Modes : l’inclusion, la dimension culture, la consommation responsable, la transparence et le respect de la planète. Ils proposent de multiples événements : des conférences, des ateliers, des tables rondes, des workshop, des pop-up, des rencontres avec des créateurs et des performances artistiques. "Par exemple, le parcours sur la consommation aborde la question : comment faire bouger les modes de consommation ? C'est quoi, finalement, consommer différemment ? Consommer, c'est aussi penser aux ressourceries, aux retoucheries",  indique encore Arielle Levy, avant de conclure : "C'est un grand mouvement collectif où l'on met ensemble tous nos savoir-faire. On va même montrer le début de la chaîne de valeur comme l'agriculture avec une démonstration de lavage de la laine. On va toucher la matière".

"C'est festif, cela s'adresse au grand public"

80 lieux à Paris et au-delà du périphérique sont proposés : sur le site internet une carte permet de sélectionner selon les thématiques et les catégories ce que l'on souhaite voir soit une centaine d'événements. "C'est sur inscription même pour entrer dans les lieux gratuits mais il y a une aide à la participation pour les ateliers payants. C'est festif, cela s'adresse au grand public. Ça va lui permettre de s'immerger, de participer à des ateliers, de voir des défilés", précise Arielle Lévy. "Sur le site", conclut-elle, "vous allez pouvoir choisir vos parcours, préparer votre programme, étudier les cartographies". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mode

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.