"Nous travaillons en effectif réduit avec des plages horaires réduites" : Eric Lefranc, PDG des bijoux Les Georgettes explique sa nouvelle organisation

Eric Lefranc, PDG du groupe Altesse qui fabrique, entre autres, la marque de bijoux Les Georgettes, nous raconte comment il a organisé la vie de son entreprise face au confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de coronavirus

Un ouvrier dans l\'usine ardéchoise (à gauche) + Eric Lefranc, le PDG du groupe Altesse auquel appartient la marque de bijoux Les Georgettes (à droite)
Un ouvrier dans l'usine ardéchoise (à gauche) + Eric Lefranc, le PDG du groupe Altesse auquel appartient la marque de bijoux Les Georgettes (à droite) (Altesse)

Le groupe Altesse, premier fabricant français de bijoux, est né du regroupement de deux entreprises ardéchoises de bijoux créées au début des années 1900 par les frères Legros. Avec son expertise dans le polissage, la soudure et le placage, l'entreprise fabrique les bijoux Les Georgettes. Eric Lefranc, PDG du groupe Altesse, nous raconte la réorganisation de son entreprise depuis le confinement.


>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie dans notre direct

Franceinfo Culture : est-ce possible pour votre entreprise de faire du télétravail ? 

Eric Lefranc, PDG du Groupe Altesse  : Oui, pour nos bureaux parisiens, nous avons dès la semaine dernière fait un point concernant les personnes et leur équipement pour assurer l’activité (même réduite) de notre entreprise. Nous avons priorisé les sujets et équipé chacun pour qu’il puisse travailler de son domicile. Cela concerne 80 personnes : notre studio de création qui dessine et conçoit les collections Les Georgettes et Saunier, les services marketing, communication mais aussi les équipes digitales, informatiques et juridiques. Nous avons fermé nos bureaux dès le 16 mars au soir. 

Les bijoux Les Georgettes dans l\'usine ardéchoise
Les bijoux Les Georgettes dans l'usine ardéchoise (altesse)

Concernant nos ateliers en Ardèche, c’est différent, nous avons une saison d’avance pour la fabrication de nos bijoux et de nos cuirs et nous disposons de stocks de sécurité suffisants. Nous avons donc arrêté l’activité pour assurer la sécurité de nos salariés et nous rouvrirons les ateliers à l’issue de la période de confinement.

Au Cheylard, en Ardèche, la fabrication des bijoux Les Georgettes
Au Cheylard, en Ardèche, la fabrication des bijoux Les Georgettes (Altesse)

En revanche pour les services d’expédition - dont la plate-forme est aussi en Ardèche - nous travaillons en effectif réduit avec des plages horaires réduites. Trois personnes sont sur place en demi-journée contre les 250 qui y travaillent habituellement. Nous assurons la sécurité de notre personnel en leur demandant de respecter les distances entre chacun, de suivre les règles d’hygiène et nous avons fourni du gel hydro-alcoolique.

Vos points de vente sont fermés, comment assurez les commandes ?
Nous tenons à rassurer nos clients sur le suivi de leur commande en ligne pendant cette période de confinement. Toute commande sera honorée et les clients seront livrés par Colissimo, les délais seront peut-être légèrement allongés mais nous assurons le bon fonctionnement des ventes à domicile. Les points relais ne sont en revanche plus disponibles. Nous avons mis notre logistique en effectif réduit pour assurer les commandes des sites e-commerce et de certains clients export qui continuent à vendre ou recommencent à vendre comme en Asie.

Au Cheylard, en Ardèche, l\'usine qui produit les bijoux Les Georgettes
Au Cheylard, en Ardèche, l'usine qui produit les bijoux Les Georgettes (Altesse)

Comment allez-vous faire face à cette situation ? 
Être made in France est une grande force et nous permet d’être réactif. Nous avons la chance d’être une entreprise française dont l’activité principale se déroule ici, nous pourrons donc reprendre une activité normale dès la levée du confinement.

De nouvelles idées, de nouveaux développements ?

Nous travaillons en ce moment sur la refonte de notre site e-commerce qui sera plus intuitif et plus mobile. Nous maintenons aussi notre relation avec nos clients via notre newsletter, les réseaux sociaux et restons connectés avec nos communautés d’influenceuses #lesgeorgetteslovers. Nous restons mobilisés pour apporter un peu de réconfort à nos clients et nos communautés qui nous suivent sur Facebook ou Instagram. Aujourd’hui, le digital est devenu un canal stratégique de notre développement.

Nous venons de lancer pour la collection printemps-été 2020 une innovation produit pour Les Georgettes dont nous avons déjà de très bons retours, qui est le cuir à motifs. Par ailleurs, nous sommes prêts à lancer notre nouvelle marque de bijoux Saunier. Son lancement a juste été reporté !

Manchette de la marque de bijoux Les Georgettes, collection printemps-été 2020
Manchette de la marque de bijoux Les Georgettes, collection printemps-été 2020 (Les Georgettes)