Cet article date de plus de trois ans.

Mode : il y a "une pression de l'industrie", dit une jeune mannequin

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Mode : il y a "une pression de l'industrie", dit une jeune mannequin
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La semaine de la mode prend fin ce mardi 3 octobre à Paris. Cette année, deux géants du luxe se sont engagés à ne plus faire travailler les mannequins trop maigres ou trop jeunes. France 3 a donc recueilli les propos d'une jeune femme travaillant dans ce secteur.

À l'occasion de la fin de la Fashion Week à Paris, ce mardi 3 octobre, France 3 a recueilli les propos d'Alysson Corteggiani, une jeune mannequin. "Ça fait 10 ans que je suis entrée en agence, maintenant, je travaille principalement en lingerie. Je fais quelques petits défilés en prêt-à-porter aussi. Des fois, des show-rooms, un peu de tout", raconte-t-elle.

"Une pression de l'industrie"

"J'ai eu des difficultés, mais maintenant je me sens bien, épanouie et ça ne marche pas trop mal, donc ça va", ajoute-t-elle. De la loi censée protéger les mannequins, la jeune femme déclare : "Au début, on a trouvé ça bien et ensuite on l'a lue et on n'est pas forcément convaincus par le programme. Je pense que ce sont des belles paroles, mais on attend de voir si ça va réellement se réaliser ou pas du tout". Mais comment s'est installée la dictature de la maigreur ? Alysson Corteggiani croit savoir qu'il y a "une pression de l'industrie puisqu'il faut avoir certaines mensurations pour pouvoir rentrer dans les vêtements".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.