Miniartextil : Eros fait étape à Caudry

Caudry reçoit l'exposition d'art contemporain Miniartextil qui rassemble les créations d'artistes textiles des quatre coins du globe. La ville, connue pour sa tradition dentellière, présente 27 mini-textiles sur le thème d'Eros. Depuis 2005, l'exposition itinérante part de Côme en Italie, s'arrête à Montrouge, qui était jusqu'à présent la seule étape française, avant de partir pour Venise.

Mandy Greer, Every moment lost is lost forever
18
Miniartextil figure parmi les plus importantes expositions consacrées à l'art textile et au mini textile contemporain. Elle explore chaque année et depuis plus de 20 ans, la créativité d'artistes du monde entier. C'est un concentré d'art contemporain, de créativité, de savoir-faire et de liberté. Michiko Kawarabayashi, Springs of eros
28
Réalisée à partir d'un thème renouvelé chaque année -Eros en 2014-, chacune des oeuvres occupe un format de 20 cm x 20 cm x 20 cm. En parallèle, de grandes installations - les maxitextiles - sont aussi présentées. Noriko Takamiya, Prevaling of love
38
L'arrivée à Caudry de l'exposition devrait ouvrir des partenariats inédits avec les acteurs italiens et français de Miniartextil : Côme et Caudry sont des villes proches par leur vocation textile : Côme réalise de la soie mondialement réputée, Caudry, ville et métier d'Art, produit une dentelle Leavers exportée dans le monde entier pour la haute couture et le prêt-à-porter de luxe.Renata Jackowiak, Together
48
Connue d'abord pour sa tradition dentellière, Caudry présente la particularité d'être une ville récente née de l'industrie des tulles, dentelles et broderies mécaniques. A la fin du XVIIIe siècle, ce n'est qu'un gros village du Cambrésis où prolifèrent les ateliers de tissage. Pendant la première moitié du XIXe siècle, et au cours du Second Empire, Caudry s'impose comme le centre tullier. C'est à la fin du XIXe qu'elle prend son essor avec l'introduction de la dentelle et de la broderie mécanique. En un siècle, Caudry multiplie par 6 le nombre de ses habitants et devient une ville où se juxtaposent corons textiles, maisons de maître et ateliers de dentelle et de broderie. Minori Honda, Kawaii
58
Pour Nazzarena Bortolaso et Mimmo Totaro, fondateurs de Miniartextil, ce projet est né du désir de réaliser une exposition d'art textile contemporain aussi en Italie. "Quand j'ai participé à la Biennale de Tapisserie de Lausanne en 1981, j'avais proposé une maquette de mon oeuvre avec l’espoir d’être sélectionné. J'ai trouvé ces travaux préparatoires très intéressants et fascinants et pour cette raison j'ai décidé de réaliser une exposition de petites oeuvres. C'est du choix du petit format que dérive le nom Miniartextil". Kathy Guest, Dream with heat
68
Comment analysez-vous l'engouement actuel des artistes et du public de l'art contemporain pour l'art textile ? Pour les fondateurs du projet, Nazzarena Bortolaso et Mimmo Totaro, "ces 20 dernières années, l'art textile s’est imposé sur la scène artistique internationale à la fois grâce à l’utilisation croissante de matériaux textiles plébiscités par de jeunes artistes et à l’impact visuel d’installations de grandes dimensions qui ne peuvent être réalisées qu’avec des matériaux légers". Antra Augustinovica, Miraculous Force
78
Mini-textiles et maxi-textiles. En quoi ces deux manières de montrer l'art textile contemporain sont-elles complémentaires ? Pour Nazzarena Bortolaso et Mimmo Totaro, fondateurs de Miniartextil "si certaines petites oeuvres pourraient aussi être réalisées à grande échelle, les petites oeuvres ne sont pas nécessairement complémentaires des plus grandes. Ce sont deux approches différentes et, dans la plupart des cas, les petites oeuvres sont le résultat de recherches et de techniques qui trouvent leur meilleure expression dans l’oeuvre en miniature, le mini-textile".Cristina Gamez, Juego entre manos
88
"Miniartextil 2014 - Eros" du 12 avril au 13 juin 2014. Musée des dentelles et broderies. Place des Mantilles. 59540 Caudry. Arakawa Tomoko, Flowering