Paris renoue avec le présentiel : Balenciaga et Jean Paul Gaultier en tête d'affiche d'une semaine haute couture riche de 33 maisons

Lors de ce rendez-vous parisien 33 maisons présentent du 5 au 8 juillet 2021 leur haute couture automne-hiver 2021-22. Si le format reste encore majoritairement digital, pour la première fois depuis janvier 2020 sept maisons retrouvent les podiums et le public.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Imane Ayissi couture printemps-été 2021, à la semaine de la haute couture à Paris, le 23 janvier 2020 (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Domaine d'excellence, la haute couture française - organisée autour de maisons pour certaines anciennes - est destinée à une élite fortunée et demeure le fruit du travail des créateurs mais aussi de leurs précieux collaborateurs (brodeurs, plumassiers, plisseurs...) qui ont su transmettre des savoir-faire séculaires tout en innovant.

Habituellement les semaines de la mode font affluer des milliers de personnes du monde entier et jouent un rôle important pour l'économie parisienne. Mais la situation du 5 au 8 juillet 2021 - bien que meilleure qu'en janvier dernier - ne sera pas encore tout à fait normale. 33 maisons sont inscrites au calendrier officiel pour l'automne-hiver 2021-22 et y participent sous la forme de défilés (7), de présentations (19) ou d’évènements en ligne (26)

Respect des jauges sanitaires

"Les maisons du calendrier officiel pourront réaliser des défilés et présentations physiques", avait indiqué, en mai dernier, la Fédération de la Haute Couture et de la ModeLes défilés, présentations, captations et tournages ainsi que les rendez-vous professionnels se conforment aux décisions prises par les pouvoirs publics ainsi qu’au protocole sanitaire que la FHCM a établi en s’appuyant sur les recommandations de l’Agence régionale de santé Île-de-France.

Leurs retransmissions ainsi que les évènements digitaux continueront d’être diffusés sur la plateforme haute couture et bénéficient du réseau d’amplification mondiale des partenaires de la FHCM.

Renouer ou pas avec les podiums ? 

Shows spectaculaires ou intimistes ? Sept maisons sur 33 osent le défilé en public. Rodé à l'exercice, Dior a renoué avec le "physique" à Athènes pour sa croisière 2022 ainsi que pour ses collections masculines été 2022, présentées en juin à Paris. Même topo pour Armani qui a présenté son masculin été 2022 à Milan en juin.

La situation est différente pour les maisons Chanel et Zuhair Murad qui n'ont pas été présentes sur un podium depuis janvier 2020, tout comme Vaishali S, nouveau membre invité, pour qui c'est le premier podium couture à Paris. A noter que Azzaro Couture fera un défilé - qui se tiendra cependant sans public - avant d'être retransmis sur les plateformes digitales

Beaucoup de maisons plus petites - qui habillent principalement les princesses du Moyen-Orient - poursuivent le format digital. Pour elles, il est encore trop tôt pour revenir aux défilés car s'offrir un podium coûte cher, surtout quand les médias mais aussi les acheteurs dChine, d'Arabie Saoudite, du Qatar ou encore des États-Unis brillent par leur absence. En attendant de retrouver les podiums certaines maisons - Christophe Josse, Franck Sorbier, Stéphane Rolland, Viktor&Rolf, Schiaparelli, Alexandre Vauthier...-, outre le format digital, organisent des présentations sur rendez-vous pour les médias.

Julien Fournié, qui présente lui aussi sur rendez-vous, a cependant pris goût au format vidéo et le couturier s'est donné les moyens "de faire de l'image de cinéma" pour le tournage du film de sa collection automne-hiver 2021-22. "Pour ma collection, inspirée de l'esthétique des super héros et des jeux vidéos, je me suis entouré de gens de cinéma. Je voulais avoir les bonnes lumières, les bons points de vue", a-t-il expliqué lors du tournage de sa vidéo, à Paris avant de rajouter : "Faire un film exige de regarder plus de détails pour donner de l'appétence à la nouvelle génération passionnée de réseaux sociaux." Intitulée First Squad et inspirée des jeux vidéo, "dernier endroit où l'on peut se créer des rêves", cette collection a vocation à entraîner les jeunes - à la pointe des nouvelles technologies - dans le monde élitiste de la haute couture.

Balenciaga et Jean Paul Gaultier très attendus

Pour Balenciaga et Jean Paul Gaultier, la présence sur un podium tient du challenge et est très attendue.

En effet, en janvier 2020, la maison Balenciaga annonçait vouloir renouer avec le monde de la haute couture dès juillet 2020. Demna Gvasalia, son directeur artistique géorgien déclarant alors : "J'y pensais depuis mon arrivée en 2015 chez Balenciaga. C'était, pour moi, une de mes missions en tant que designer de cette maison. Mais (...) d'autres choses étaient prioritaires dans la stratégie générale, consolider le prêt-à-porter, les accessoires (...) la construction d'une vision commercialement crédible.... Nous venons de là et nous y revenons après plus de cinquante ans." Mais la pandémie de la Covid-19 est passée par là et le rendez-vous de juillet 2020 a été manqué.

Cristobal Balenciaga, à 73 ans, avait fermé les portes de son studio en mai 1968, à la surprise générale, sur fond de mouvements sociaux en France et d'un essor du prêt-à-porter qu'il ne goûtait pas. La maison de couture, endormie, se réveillera avec le prêt-à-porter et la nomination du directeur artistique Nicolas Ghesquière en 1997. Lui succéderont Alexander Wang en 2012, puis Demna Gvasalia, qui s'était fait un nom - avec sa propre maison Vetements aux collections provocatrices et aux forts messages politique et sociétaux. 

Autre show à suivre celui de Jean Paul Gaultier. A la veille de son défilé haute couture printemps-été 2020, le couturier avait annoncé : "Le 22 janvier 2020, je fêterai mes 50 ans de carrière avec un grand défilé-show haute couture, au Théâtre du Chatelet. Ce sera aussi mon dernier défilé". Mais juste avant ce show axé sur l'upcycling, il avait précisé "la haute couture continue et continuera" avec un nouveau concept. Il invite désormais chaque saison un designer pour réinterpréter les codes de sa maison et donner sa vision du savoir-faire haute couture. Ce sera une découverte pour Chitose Abe de la maison de prêt-à-porter Sacai, première créatrice nommée à la direction artistique de la collection haute couture Jean Paul Gaultier. Pour cause de pandémie, le rendez-vous pris pour juillet 2020 n'avait pu se tenir, tout comme celui de janvier 2021.

Chitose Abe, la directrice artistique de la maison japonaise Sacai et le couturier Jean Paul Gaultier (Gio_Staian)

33 maisons vitrines d’un patrimoine cousu main

Les membres qui bénéficient de l’appellation haute couture et qui présentent une collection cette saison sont : Alexandre Vauthier, Alexis Mabille, Chanel, Christian Dior, Franck Sorbier, Giambattista Valli, Jean Paul Gaultier, Julien Fournié, Maison Margiela, Maison Rabih Kayrouz, Maurizio Galante, Schiaparelli et Stéphane Rolland.

Les membres correspondants qui présentent une collection saison sont : Elie Saab, Fendi Couture, Giorgio Armani Privé, Iris Van Herpen, Ulyana Sergeenko, Viktor & Rolf. Les membres invités sont : Aelis, Azzaro Couture, Balenciaga, Charles de Vilmorin, Christophe Josse, Georges Hobeika, Imane Ayissi, Julie de Libran, Rahul Mishra, RVDK Ronald Van Der Kemp, Yuima Nakazato et Zuhair Murad auxquels s'ajoutent deux nouveaux : la maison Pyer Moss fondée par Kerby Jean-Raymond et Vaishali S, marque éponyme de la créatrice Vaishali Shadangule.

Trois maisons de haute joaillerie se joignent au calendrier des évènements de la semaine : Boucheron, Chopard et Mikimoto.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Haute couture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.