130 ans de création et d’innovation, la maison de soierie Brochier ouvre son musée à Lyon

Publié
Musée soieries Brochier Lyon
FTR
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

C’est l’un des grands noms de la soierie lyonnaise. La maison Brochier, fondée en 1890 dans la Capitale des Gaules, vient d’ouvrir son propre musée. Un voyage dans le temps, entre tradition et modernité.

A Lyon, la maison de soieries Brochier a ouvert son propre musée sur les bords du Rhône au sein du Grand Hôtel-Dieu. Un lieu historique pour une entreprise qui, comme l’écrin qui l’accueille, fait aussi partie intégrante de l’histoire de la ville. Une aventure qui a débuté à la fin du 19e siècle sous l’impulsion d’un ouvrier de la soie devenu un fabricant d’étoffes d’exception.

"On raconte l’histoire de cette société. En 1890, c’est mon arrière-grand-père. Il travaille dans une maison de soierie et je pense que c’était un homme qui avait un besoin d’indépendance, qui était créatif, et donc, il monte sa maison de soieries. Et ça fonctionne bien", raconte le PDG Cédric Brochier.

Tradition et modernité

Depuis quatre générations, la famille Brochier perpétue une tradition lyonnaise née au 16e siècle : la fabrication d’étoffes d’exception à partir de fils de soie naturelle. La maison Brochier a depuis travaillé avec les plus grands noms de la haute couture : Dior, Patou, Givenchy ou Lacroix et collaboré aussi avec de grands artistes comme Miró, Calder, Chagall, Giacometti ou plus récemment Robert Combas. 

Et depuis les années 2000, la maison Brochier s’est lancée dans l’innovation, en développant des tissus de haute technologie, pour la santé, l’armée ou l’aéronautique. Ou quand la soie rencontre la fibre optique.

"Aujourd’hui, une de nos spécialités, c’est d’inventer et de déposer des brevets. On travaille beaucoup avec le CNRS, avec beaucoup de laboratoires, parce qu’on utilise la lumière sur des choses spécifiques. On soigne des bébés avec la lumière, on fait pousser des algues avec la lumière, on va produire de l’hydrogène avec de la lumière, il y a plein de technologies", raconte Cédric Brochier. La branche technologies de Brochier a d’ailleurs mis au point un tissu lumineux produisant des microalgues et de l’oxygène, qui intéresse l’Agence spatiale européenne.    

Musée Soieries Brochier - Grand Hôtel-Dieu, 18 quai Jules Courmont 69002 Lyon - du mardi au dimanche, de 10h à 18h - Informations sur le site du musée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.