Le tissage du crin aux ateliers Hermès, un savoir-faire précieux en images

La haute couture célèbre ses artisans d’art qui forment avec elle, depuis les temps les plus anciens, un réseau où chaque savoir-faire constitue un facteur d’excellence et de pérennité. En marge des défilés du printemps-été 2014, l'ennoblisseur sur soie Holding Textile Hermès a, ainsi, présenté ses savoir-faire dans le cadre des ateliers des métiers d'art. Découverte en images du tissage du crin.

Corinne Jeammet
110
Le crin est un tissu façonné à partir d’une fibre animale. Cette fibre vivante est racée comme ces petits chevaux qui galopent à travers la plaine mandchoue en Mongolie. Alezan, blond ou noir, le panache de leur queue mesure 80 cm, juste ce qu’il faut pour faire une trame de 60 à 70 cm, solide comme une armure. La queue du cheval repousse au bout de 4 ans.Corinne Jeammet
210
Le travail s’effectue à Challes, dans la Sarthe, dernier lieu au monde où l’on tisse le crin sur des métiers jacquard presque centenaires. Un ouvrage de femmes, aux mains assez agiles pour sentir, manier ou trier les brins.Hermès
310
Le crin arrive à Challes en panaches blond, gris foncé, gris clair, noir (c'est-à-dire que les crins de la queue de cheval sont liés entre eux). Les brins sont alors triés : ainsi, la mèche blonde est déposée sur un tissu noir pour faire contraste. On ôte, alors, les impuretés, brin par brin, à l’aide d’une pince à épiler.
 Corinne Jeammet
410
Une fois triés, les brins sont peignés afin de les démêler et de les lisser avant d’être tissés par des mains expertes. L’artisan tisseur insère à la main, brin par brin, le crin naturel pour tisser des étoffes robustes et singulières selon des gestes et un savoir-faire ancestralCorinne Jeammet
510
La fibre de crin est utilisée en fils de trame (c’est-à-dire dans le sens horizontal du tissu). Elle est mariée à des fils naturels souples comme la soie, le lin, le coton, le sisal. Ces derniers sont utilisés eux en fils de chaîne, car ils sont d’une longueur infinie. Plusieurs étapes sont, alors, nécessaires - ourdissage, nouage… Corinne Jeammet
610
La production du tissu est de moins de cinq mètres de tissu par jour et par métier. Une fois le tissu réalisé, c’est l’étape du chipottage qui consiste à ôter les petits brins et les défauts. Corinne Jeammet
710
La production du tissu est de moins de cinq mètres de tissu par jour et par métier. Une fois le tissu réalisé, c’est l’étape du chipottage qui consiste à ôter les petits brins et les défauts. Corinne Jeammet
810
Le tissu ira, ensuite, sous presse pour aplatir la fibre pendant au moins une demi journée. Une fois dompté, le crin est chatoyant comme la soie, doux au toucher, indifférent à la poussière comme au temps, inusable, imputrescible…Il sert à la confection de tissu destiné à la maroquinerie ou à l’ameublement.Corinne Jeammet
910
La Holding Textile Hermès, située dans la région lyonnaise, regroupe le pôle textile d'Hermès depuis 2001. Elle intègre plusieurs savoir-faire tels que la gravure  -opération de préparation à l'impression d'un carré, consistant à décomposer le dessin original en autant de clichés qu'il compte de couleurs- le tissage, l’impression - l'artisan imprime successivement chaque couleur composant un dessin selon un ordre de passage précis - la teinture, la finition et la confection. Elle perpétue des métiers anciens et traditionnels au service d'une création contemporaine. Corinne Jeammet
1010
Hermès