Imprimés, taille marquée, capes et fourrure dans le dressing de l'hiver 2014-15

Que porteront les femmes pour l''automne-hiver 2014-15 ? A en croire les défilés parisiens du 25 février au 5 mars 2014, il faut investir dans de la fourrure, vraie ou fausse, se ceinturer la taille et ne pas lésiner sur les volants, franges et plis. Il faut aussi aimer la couleur et les imprimés. Voici une sélection en 8 images des courants dégagés pendant la semaine de la mode.

FRANCOIS GUILLOT / AFP
18
Vestiaire masculin : la femme continue de piocher dans le dressing de son homme. Les vestes et les tailleurs sont masculins. Chez Hermès, Christophe Lemaire a fait défiler des costumes d'homme et des smoking oversized (surdimensionnés).   FRANCOIS GUILLOT / AFP
28
De la fourrure : elle avait déjà envahi les podiums de New York, Londres et Milan. Elle se porte également à Paris. Rares ont été les créateurs à ne pas en proposer, que ce soit en manteau, en jupe ou, plus accessible, en empiècement sur des vêtements. Saint Laurent en propose également avec plusieurs touches de couleur. Jean Paul Gaultier ose lui l'ensemble veste-pantalon en fourrure gris clair.MIGUEL MEDINA / AFP
38
Marre du gris et du noir ? L'hiver ne sera pas forcément sombre. Plusieurs créateurs ont créé des silhouettes très colorées. Un rouge flamboyant a défilé sur plusieurs podiums. Chez Dior, une robe jaune canari est associée à un manteau noir et le fuchsia peut être superposé sur du vert. Il ne faut pas non plus avoir peur du rose malabar, très Chanel.PATRICK KOVARIK / AFP
48
Des capes. Chez Saint Laurent et Valentino, la cape habille la silhouette et donne un air mystérieux à la femme qui la porte. Avec Hedi Slimane, chez Saint Laurent, elle est courte, noire, rouge, pailletée, écossaise ou en fourrure et se porte sur une mini-robe et avec des bottes. Avec Valentino, la cape est assortie à la jupe droite et courte. Des oiseaux sont brodés sur une cape marine, des papillons sur une longue grise. MIGUEL MEDINA / AFP
58
On rentre le ventre. Les tailles, hautes, sont bien marquées, ce qui rend la silhouette ultra-féminine. Chez Vuitton, Nicolas Ghesquière a étranglé les tailles de ses mannequins dans des ceintures. Sans aller jusque là, Maison Martin Margiela a ceinturé ses mannequins: un lacet noir est même noué sur un pull en laine blanc pour insister.  BERTRAND GUAY / AFP
68
Légère avec franges et volants. Les collections Givenchy comme Valentino s'inspiraient du papillon, de manière plus ou moins allégorique. Chez l'Italien, l'insecte coloré a envahi, brodé ou imprimé, plusieurs robes. Plusieurs créateurs ont parlé de légèreté. Alber Elbaz chez Lanvin a misé sur les franges et les volants. Stella McCartney a créé des robes faites de franges suspendues. Les volants ont allégé la collection Chloé, s'envolant à chaque pas du mannequin.PATRICK KOVARIK / AFP
78
Jupes mi-longues.  Il n'y a pas que le court et le long. Les jupes mi-longues et évasées, assez compliquées à porter mais qui peuvent être très féminines, sont partout. Chez Dries Van Noten, elles arrivent sous le genou ou à mi-mollet, tout comme ceux de Véronique Leroy. Un peu dans la même tendance, les pantalons se raccourcissent et se portent plus larges, jusqu'à ressembler à la jupe-culotte. Celle-ci, déjà portée dans la rue par des fashionistas, devrait revenir. FRANCOIS GUILLOT / AFP
88
Du bordeaux. Le bordeaux deviendra-t-il "le nouveau noir"? Sans aller jusque là, cette couleur a été une star des podiums. Raf Simons chez Dior lance le tailleur veste pantalon bordeaux, qu'il booste en l'associant à un manteau rose fuchsia. Giambattista Valli égaye cette couleur, parfois terne, en la proposant irisée, sur des silhouettes très girly.FRANCOIS GUILLOT / AFP