Incursion de militants pour le climat au show Louis Vuitton lors de la dernière journée de la Paris Fashion Week

Le dernier jour de la Paris Fashion Week féminine printemps-été 2022 a été marqué par un défilé Louis Vuitton perturbé par des militants pour le climat et l'hommage de 40 couturiers à Alber Elbaz lors du défilé AZ Factory

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Incursion de militants pour le climat au défilé Louis Vuitton printemps-été 2022 à la Paris Fashion Week, le 5 octobre 2021 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Des militants d'Extinction Rebellion ont fait le mardi 5 octobre irruption dans le défilé de la maison Louis Vuitton pour dénoncer l'impact de l'industrie de la mode sur le dérèglement climatique, au dernier jour de la Fashion Week parisienne présentant les collections printemps-été 2022. 

"Overconsumption = extinction" (surconsommation = extinction), pouvait-on lire sur une affiche déroulée par une militante de ce mouvement international de désobéissance civile en lutte contre le dérèglement climatique. Elle s'est posée sur le podium dans une galerie du Louvre en plein défilé avant d'être évincée par un agent de sécurité, a constaté un photographe de l'AFP.

Une trentaine de militants d'Extinction Rebellion, des Amis de la Terre et de Youth For Climate sont derrière cette action dont deux ont été interpellés, selon leur communiqué. Les militants exigent du gouvernement d'imposer "une réduction immédiate des niveaux de production dans le secteur alors que 42 vêtements par habitant ont été commercialisés en France en 2019".

Interrogée par l'AFP, la maison Louis Vuitton n'a pas réagi dans l'immédiat.

Esthétique théâtrale chez Louis Vuitton 

Pour ce premier défilé post-Covid-19 devant le public, le directeur artistique des collections femme, Nicolas Ghesquière, a choisi l'esthétique théâtrale. Des robes paniers, longues capes en plumes et lunettes-masques ont ouvert le défilé pour mieux souligner le jeu de volumes dans des looks très modernes du couturier, maître de la coupe. Des smokings deviennent oversize ou sont déclinés en jean, des jupes courtes et pantalons d'équitation prennent des volumes au niveau des hanches.

"Le temps dissout les fonctions et les codes, il réunit les vestiaires (...) L'humble uniforme connaît le faste", écrit le styliste dans la note d'intention du défilé.

40 maisons rendent hommage à Alber Elbaz

La semaine du prêt-à-porter femme s'est achevée avec un défilé hommage à Alber Elbaz, couturier israélo-américain qui fut directeur artistique de Lanvin, mort de la Covid-19 en avril 2021. Il avait créé sa propre marque, AZ Factory, avec le groupe de luxe Richemont, dont la première collection avait été présentée en janvier 2021.

Le concept du spectacle Love brings Love a été inspiré du Théâtre de la Mode, une exposition parisienne de 1945 qui s'est tenue au musée des Arts Décoratifs. Elle avait réuni les couturiers français de l'Epoque qui avaient habillé de toilettes complètes des petites poupéesC'est l'histoire de la haute couture française que cette exposition donnait à voir dans le sillage de la Seconde Guerre mondiale. Fasciné par cette histoire, Alber Elbaz avait toujours rêvé d'unir sa famille de la mode pour une ré-interprétation moderne de ce Théâtre de la mode. 45 maisons de couture ont donc rejoint le studio de design AZ Factory, son dernier projet, pour créer des looks en son hommage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fashion Week

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.