Stella McCartney s'allie à LVMH, après 17 ans de partenariat avec Kering

En mars, Stella McCartney a racheté les 50% de sa marque détenus par Kering, mettant fin à 17 ans de partenariat avec le groupe de François-Henri Pinault.

La créatrice britannique Stella McCartney le 11 décembre 2018 à Londres
La créatrice britannique Stella McCartney le 11 décembre 2018 à Londres (JEFF SPICER / GETTY IMAGES EUROPE)

LVMH a annoncé le 15 juillet la conclusion d'un accord avec Stella McCartney afin d'accélérer le développement de sa maison. En mars, la créatrice a racheté les 50% de sa marque détenus par Kering, mettant fin à 17 ans de partenariat avec le groupe de François-Henri Pinault.

Le numéro un mondial du luxe LVMH n'a fourni aucune précision financière sur l'opération mais indique que Stella McCartney restera directrice artistique de la marque et y conservera une participation majoritaire. LVMH ajoute qu'elle sera également conseillère spéciale du PDG Bernard Arnault et des membres du comité exécutif du groupe en matière de développement durable.

Stella McCartney, figure de la mode "responsable"

La créatrice est une figure emblématique de la mode dite "responsable" et de l’engagement envers le bien-être animal. Elle s’est, dès ses débuts, engagée dans la production d’accessoires à base de cuir végétal et a toujours milité contre l’utilisation de la fourrure. Les "millénials", ces jeunes consommateurs du luxe, sont de plus en plus sensibles aux questions environnementales.

"Un facteur a été décisif pour moi : Stella a été pionnière dans la prise en compte des enjeux liés à l’environnement et à l’éthique et a toujours veillé à développer sa maison autour de ces valeurs", a déclaré Bernard Arnault.

Stella McCartney a déclaré avoir reçu de nombreuses marques d’intérêt émanant de diverses parties. "Ces approches avaient beau être intéressantes, aucune n’arrivait cependant à la hauteur de l’échange que j’ai eu avec Bernard Arnault et son fils Antoine", a-t-elle dit, ajoutant qu'elle était "particulièrement enthousiaste à l'idée de pouvoir accélérer le développement" de la marque.

La griffe n'a jamais dévoilé ses résultats mais elle était l'une des plus petites marques de Kering, sans comparaison avec des marques telles que Saint-Laurent et Balenciaga.