Pieter Mulier succède au couturier Azzedine Alaïa à la direction de la création de la maison

Depuis sa mort en novembre 2017, le couturier franco-tunisien Azzedine Alaïa n'avait pas été remplacé. Pieter Mulier vient d'être nommé directeur de la création de la maison.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Pieter Mulier Directeur de la Création de la maison Alaïa (254 FOREST)

Myriam Serrano, présidente-directrice générale, a annoncé, en février, la nomination de Pieter Mulier en qualité de directeur de la création d’Alaïa, avec effet immédiat. Sa première collection sera celle du printemps-été 2022.

Un nouveau chapitre pour la maison

"C’est avec grand plaisir que nous accueillons Pieter au sein de la maison Alaïa. Grâce au génie créatif de notre fondateur Azzedine Alaïa, notre maison s’est distinguée par sa vision intemporelle, puissante et sensuelle de la féminité. Pieter se démarque par son expertise technique, son sens de la construction et sa vision de la beauté en parfaite harmonie avec nos valeurs. Il conjugue ces qualités avec intelligence, générosité et humanité. Sa nomination marque l’ouverture d’un nouveau chapitre important pour notre maison. Je suis convaincue que ses talents d’innovation et sa direction créative exprimeront pleinement l’essence de la maison, et nous permettront de projeter les valeurs et le style distinctif d’Alaïa avec modernité", a déclaré Myriam Serrano.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ALAÏA (@maisonalaia)

"La vision d’Azzedine Alaïa sert d’inspiration car il s’est toujours accordé le temps pour innover et créer durablement"

Après avoir étudié le design et l’architecture, Pieter Mulier a travaillé pour Raf Simons et Jil Sander avant de devenir directeur du design chez Christian Dior. Plus récemment, il a été directeur de la création chez Calvin Klein.

"C’est un rêve absolu de rejoindre cette prestigieuse maison, ses magnifiques ateliers et son équipe talentueuse. Toujours en avance sur son temps et ouvert à tous les arts et toutes les cultures, la vision d’Azzedine Alaïa sert d’inspiration car il s’est toujours accordé le temps pour innover et créer durablement. C’est avec cet immense sentiment d’admiration et de responsabilité que je m’efforcerai de poursuivre son héritage en célébrant la féminité et en mettant les femmes au cœur de la création. Je me réjouis de rencontrer les clientes et amis de la maison ainsi que la Fondation Alaïa, et de façonner ensemble l’avenir de cette maison légendaire", a déclaré Pieter Mulier.

L’Association Azzedine Alaïa fait perdurer son oeuvre

Azzedine Alaïa, fils d'agriculteurs né en Tunisie, avait travaillé chez une couturière de quartier pour financer ses études aux Beaux-Arts avant de tenter sa chance à Paris à la fin des années 1950. Il s'est fait connaître dans les années 1980 en inventant le body, le caleçon noir moulant, la jupe zippée dans le dos, des modèles qui ont contribué à définir la silhouette féminine sexy et assurée d'alors. Il a ensuite travaillé à son rythme, loin des défilés et de la presse, grâce à un réseau de clientes fidèles.

Pendant cinquante ans, il a été un collectionneur passionné. En 2007, il a décidé de protéger son œuvre et sa collection d’art en fondant l’Association Azzedine Alaïa, conjointement avec son partenaire de vie le peintre Christoph von Weyhe, et son amie depuis plus de quarante ans, l’éditrice Carla Sozzani, afin que cette association devienne la Fondation Azzedine Alaïa. Cette dernière abrite tous les trésors de la maison et de son créateur et expose son travail et les œuvres d’art de sa collection personnelle, à Paris, au 18 rue de la Verrerie, où il a vécu et travaillé, et à Sidi Bou Saïd, la ville qu’il a tant aimée. Ces lieux abritent des expositions régulières sur l’histoire de la mode et du design

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.