Must de l'élégance, le smoking est un intemporel des soirées et des tapis rouges

Publié Mis à jour
Mode : le smoking, un intemporel des soirées et des tapis rouges
Article rédigé par
E.Cornet, B.Garguy-Chartier, A.Lo Cascio, E.Noël - France 2
France Télévisions

Né au 19e siècle, le smoking est devenu au fil des ans un classique des garde-robes élégantes. Masculines d'abord, puis féminines depuis quelques décennies, grâce à un coup de génie du créateur Yves Saint Laurent.

En matière d'élégance, le smoking est un must. Avec l'espion 007 comme plus célèbre ambassadeur, il est à la fois star du cinéma, des soirées et des podiums. Il doit son nom au verbe anglais "to smoke", qui signifie "fumer" : ce sont dans les fumoirs que les aristocrates du 19e siècle avaient pris l'habitude de terminer leur soirée, avec whisky et cigares. Pour protéger leurs vêtements du tabac, ils enfilaient une veste, dont les rebords satinés permettaient à la cendre de glisser. 

Une révolution en 1966 

La couleur, sombre, ne devait rien au hasard. "Le bleu foncé ou le noir absorbent la couleur jaune du tabac, tandis que l'étoffe (…) absorbe l'odeur et rend l'atmosphère plus agréable", explique Daniel Salvatore Schiffer, auteur du livre Le dandysme - la création de soi, aux éditions Les Pérégrines.

Au fil des ans, le smoking s'est mué en tenue de soirée et exporté dans le monde entier. Les stars et la mode s'en sont emparés. D'abord exclusivement masculin, il a connu une révolution en 1966. Yves Saint Laurent a créé à Paris le premier smoking féminin, inspiré par l'actrice Marlene Dietrich. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.