Made in France : un label qui a le vent en poupe

Ce week-end, l'Élysée ouvre ses portes à près de 10 000 curieux pour mettre à l'honneur les produits fabriqués en France. C'est une première.

FRANCE 2

Sur le plateau du 13 Heures, la journaliste de France Télévisions Christelle Méral, nous explique quels sont les critères pour qu'un produit soit estampillé "made in France". Ils sont au nombre de deux. "Il faut que la dernière étape de fabrication soit réalisée sur le sol français. (...) Il faut que la partie réalisée en France représente au moins 40% du prix de revient unitaire", informe-t-elle.

60% des produits alimentaires

Ainsi, les composants peuvent venir de l'étranger, mais si la finalisation est réalisée sur le territoire national, le produit sera estampillé "fabrication française". Un label qui a le vent en poupe. Le "made in France" "représente 81% de la consommation des ménages", si l'on inclut les services, la restauration, ce qui représente près de 1 300 milliards d'euros. Si dans le secteur de l'habillement ou des chaussures, le "made in France" représente 13%, le taux monte à 60% dans celui des produits alimentaires et des boissons.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le palais de l\'Elysée filmé le 11 mars 2019.
Le palais de l'Elysée filmé le 11 mars 2019. (ERIC FEFERBERG / AFP)