Le marché de la mode seconde main s'est accéléré avec le confinement

Il est possible de troquer les vêtements que l'on ne porte plus dans les rayons des supermarchés : les enseignes se chargent de la collecte et de la revente. Maëlys Septembre, journaliste pour France Télévisions, est présente sur le plateau du 12/13 pour apporter des précisions, jeudi 10 décembre.

France 3

Depuis quelques mois, au fond d'un hypermarché où s'est rendu France Télévisions, se trouve une nouveauté : un rayon de vêtements d'occasion. Une bonne surprise pour les clients. En donnant d'anciens vêtements en bon état, ils reçoivent un chèque de cinq euros. Un entrepôt se charge de la collecte et de la revente : plus de 20 000 vêtements arrivent de toute la France. Un geste solidaire pour la planète, et qui permet de réaliser des économies. 

37% des cyberacheteurs comptent offrir de l'occasion pour Noël

La tendance s'est accélérée avec le confinement et la fermeture des commerces dits non-essentiels. "Le marché de l'occasion se porte très bien : sept milliards d'euros cette année, explique la journaliste Maëlys Septembre sur le plateau du 12/13, jeudi 10 décembre. Pour le textile, 29% des Français ont acheté des vêtements de seconde main". Cette tendance devrait s'accélérer avec la crise. "Selon une étude récente, 37% des cyberacheteurs compte offrir des cadeaux de Noël de seconde main", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des portants avec des vétements d\'occasion.
Des portants avec des vétements d'occasion. (MARLENE AWAAD / MAXPPP)