Mathieu Kassovitz veut lui aussi "dégager"

Le cinéaste français, invité à la télévision ce mardi, a fait part de son intention de quitter la France. Lui invoque plutôt des raisons créatives à son projet de départ. Il souligne aussi l'aura symbolique de Gérard Depardieu en France.

(Maxppp)

On savait Mathieu
Kassovitz en froid avec le cinéma français : avant la dernière cérémonie des
César, fâché de n'être nominé qu'une fois pour son film L'ordre et la morale ,
l'acteur et réalisateur avait fustigé les César, et le paysage
cinématographique français en général. Et il ne mâchait pas ses mots.

Le réalisateur de La
Haine
a récidivé ce mardi sur le plateau de Canal +, où il a été invité à
réagir à l'affaire Depardieu. "Je suis en train de dégager de ce pays
comme Depardieu
", a-t-il affirmé. "Mais pas pour des raisons
fiscales
". Il invoque des raisons artistiques : "Créativement
parlant, j'ai du mal à continuer de travailler dans un pays qui a enfermé le
cinéma dans une copie conforme d'un modèle américain
".

"Plus carré aux Etats-Unis "

Matihieu Kassovitz
envisagerait donc de partir vers les Etats-Unis. "Les choses [y] sont
plus carrées, car il y a des empires qui sont basés autour de cela
", dit-il, évoquant l'industrie du cinéma américain. "En France, on a tout cela,
mais, malheureusement, le public ne suit pas
", déclare-t-il.

Sans clairement soutenir
Gérard Depardieu, titulaire depuis la semaine dernière d'un passeport russe, il
ne fustige pas non plus son comportement, mais se contente de rappeler ce
qu'incarne, selon lui, Gérard Depardieu : "Il fait ce qu'il veut ",
a-t-il affirmé. "Mais Depardieu a oublié que c'est un copyright comme
le camembert. Depardieu représente la France. Depardieu est la France
".